Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Appel à la grève nationale au Nigeria

La fin des subventions sur les carburants et le flottement du naira ont fait exploser le coût de la vie et alimentent la colère contre le président Bola Tinubu.

Le 26 septembre, les principaux syndicats du Nigeria ont appelé à une grève nationale qui aura lieu la semaine prochaine pour protester contre la réponse du gouvernement face à la hausse du coût de la vie.

Les deux principaux syndicats de travailleurs – le Nigerian Labour Congress (NLC) et le Trade Union Congress (TUC) – ont indiqué appelé à une grève illimitée à partir du 3 octobre car « le gouvernement a totalement abdiqué et a fait preuve d’un manque flagrant de volonté d’agir, abandonnant ainsi le peuple et les travailleurs dans une pauvreté et un abattement atroce », ont-ils souligné dans un communiqué conjoint.

Forte dévaluation

Le coût de la vie, et notamment des transports, a grimpé dans la première économie du continent après la fin des subventions gouvernementales sur les carburants et le flottement du naira, ce qui a conduit à une forte dévaluation de la monnaie nationale.

L’inflation a grimpé à 25 % alors que les prix des carburants ont triplé dans un des plus importants producteurs de pétrole d’Afrique depuis la fin des subventions décidée par le nouveau président Bola Tinubu.

Les autorités reconnaissent les difficultés des populations mais affirment avoir distribué des fonds aux gouvernements des États du pays pour atténuer les effets des réformes économiques en cours.

Le président Tinubu a affirmé qu’il était essentiel de mettre fin aux subventions sur le carburant, qui coûtent chaque année des milliards au gouvernement pour maintenir le prix de l’essence à un niveau artificiellement bas.

jeuneafrique (Avec AFP)