Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

CNT: Les femmes parlementaires en retraite à Ségou

Ségou a abrité, du 21 au 23 juillet 2023, la session de renforcement de capacités des femmes parlementaires pour l’adoption des lois sensibles au genre et le leadership parlementaire.

Elles étaient nombreuses, les femmes parlementaires du CNT à prendre part à cet atelier qui touche la femme sur le plan législatif.

Cette session dont l’objectif était de renforcer les compétences du leadership des femmes parlementaires sur les principes d’égalités entre les hommes et les femmes et l’intégration de la dimension genre dans les différents textes, lois et budgets, cadre avec les objectifs des plus hautes autorités de la Transition qui est d’intensifier l’intégration du genre dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques dans les secteurs les plus porteurs et compte développer la prise en compte de la dimension de l’égalité entre les femmes et les hommes dans le processus politique, budgétaire aux niveaux national et sectoriel.

Les parlementaires jouent un rôle crucial dans la promotion de l’égalité des sexes à tous les niveaux de la société. De la rédaction de lois modifiant les normes aux pratiques parlementaires et au leadership inclusif, les parlementaires sont une voix pour leur peuple et un moyen d’informer le gouvernement des besoins et des demandes de la société civile. Alors que la mission principale des parlementaires est de proposer et de voter des lois ainsi que d’influencer les actions du gouvernement, surtout compte tenu de leur compréhension unique de leurs territoires respectifs.

“Cette formation vient à point nommé pour nous membres du CNT puisque nous sommes à la fois législateurs et nous avons aussi les prérogatives de contrôle de l’action gouvernementale”, a déclaré Mme Diarra Raky Talla, 5e vice-présidente du CNT.

Organisé à la fois par le Conseil national de transition et ONU-Femmes, cette rencontre a permis aux femmes parlementaires de prendre à bras le corps les défis auxquels le Mali est confronté.

“Le Mali est dans une situation compliquée, je pense que les femmes parlementaires peuvent jouer pleinement leur rôle dans ce que les autorités ont commencé, c’est-à-dire la souveraineté du Mali, le choix stratégique, les intérêts du Mali”, a ajouté Mme Haïdara Aïchata Cissé dite Chato présidente du réseau des femmes parlementaires.

Albert Kalambry

Correspondant à Ségou

Source: Mali Tribune