Mali

Evasion des prisonniers au commissariat du 3e arrondissement : Le cerveau principal de l’opération toujours en cavale

Dans la nuit du 12 au 13 Septembre 2018 aux environs de 2h30, 20 prisonniers se sont évadés des geôles du commissariat du 3e arrondissement. Dans la même soirée, les hommes du commissaire Ibrahima Soma Keita ont pu mettre le grappin sur 4 évadés, un abattu au nom de Moussa SAMASSEKOU et les 15 autres sont en fuite parmi eux, figure le principal cerveau de cette évasion nommé Bourama Koné dit Bavieux.

La grève interminable des magistrats est devenue un véritable casse-tête chinois pour les différents commissariats et brigades de gendarmerie du pays. Les cellules sont pleines à craquer des délinquants, faute de la délivrance du mandat de dépôt pour les transférer dans les Maisons d’arrêt. Le commissariat du 3èmearrondissement vient de faire les frais de cette situation.

En effet, dans la soirée du 12 au 13 septembre ce vaillant commissariat a subi une évasion des geôliers, qui ont profité de la situation d’encombrement pour concocter un plan machiavélique d’évasion.

Selon nos informations  recueillies auprès des éléments du commissariat du 3earrondissement, cette évasion est l’initiative de Bourama Koné dit Bavieux, inculpé comme présumé auteur de plusieurs cas de vol de motos. ‘’Bavieux’’ n’avait d’autres cibles  que ses amis, connaissances et parents. Auprès desquels ils prêtèrent des engins pour ensuite disparaître avec dans la nature, histoire de les revendre.

Arrêté par le 3e arrondissement, Bourama Koné dit Bavieux a mis en action une stratégie d’évasion avec le concours d’autres prévenus en mélangeant du gingembre avec du piment. Cette coction maléfique était soigneusement gardée avec eux dans la cellule. Ils n’attendaient autre qu’une occasion d’ouverture de la grille pour passer à l’action contre l’agent en faction. Malheureusement c’est dans la nuit du 12 au 13 que leur plan fut mis en œuvre. Cela lorsqu’un brigadier pour raison de vérification d’identité a tenté de faire sortir de la cellule un individu cueilli par l’équipe de patrouille. Une fois la grille ouverte, ‘’Bavieux’’ et ses complices ne se sont pas fait prier pour passer à l’action, en aspergeant le visage de l’agent de police avec leur liquide pimentée. L’agent en question était assisté par deux autres éléments, mais cela n’a pas suffi pour arrêter la furie de ces délinquants notoires dans leur manœuvre d’évasion. Paniqué et se courbant sous la douleur des produits caustiques qui avaient atteint ses yeux, l’agent en question n’a fait que crier et les deux autres ont tenté de contenir les prévenus, mais en vain. De ce fait, 23 parmi eux  sont parvenus à s’évader avant l’arrivée des autres éléments. Les agents sur place ont néanmoins fait des tirs de sommation qui ont effrayé trois des fugitifs qui se sont immobilisés. Les vingt autres ont pu s’enfuir, aidés par l’obscurité due au problème d’électricité dans l’arrière-cour du Commissariat, ils ont vite pris la poudre d’escampette sans laisser de traces. Immédiatement, des recherches ont été engagées qui ont permis l’interpellation de quatre dont deux des cerveaux de l’opération, les nommés Bill DIARRA et Oumar DIARRA, respectivement interpelés et déférés pour flagrant délit de vol de téléphones et vol de véhicules.

Les recherches ont continué durant la même nuit. Les limiers du 3èmearrondissement  après avoir reçu l’information relative à la présence d’un groupe d’hommes se dirigeant  vers Moussobougou (côté flanc de la colline du marché Médine), ils se sont vite rendus dans la zone qui est réputée être un véritable nid des bandits. Et quand ils ont aperçu un groupe qui arpentait gaillardement les flancs de la colline de Medine, ils n’étaient pas au bout de leur surprise. Car ces individus n’ont pas hésité à ouvrir le feu sur les policiers. C’est ainsi que les éléments ont riposté et la balle a atteint l’un d’entre eux, du nom de Moussa SAMASSEKOU, un des évadés.

Le corps du défunt a été transporté à la morgue du CHU Gabriel TOURE par la même équipe du 3e arrondissement. Les quinze autres rescapés sont en cavale dont Bourama Koné dit Bavieux.

Selon des témoignages, le dénommé ‘’Bavieux’’ est un  délinquant très  dangereux qui ne doit pas rester longtemps en cavale. C’est pourquoi la police du 3earrondissement compte sur la collaboration de tout un chacun pour mettre ces fugitifs hors d’état de nuire.

Par Mariam SISSOKO

Source: Le sursaut

Football news:

Lampard on 3-0 with Watford: a dry Win at home, three goals scored-Chelsea played very well
Pulisic on 3-0 with Watford: Chelsea needed this win. We are confident that we can get into the top 4
Rebic scored 9 goals for Milan in 11 Serie A matches
Mikel Arteta: getting Arsenal into the Champions League seemed impossible a few weeks ago
Бав Bayern won the gold double in Germany for the 13th time
Neuer provided an assist in the German Cup final with Bayer
Sarri about 4:1 with Torino: Juve had a false sense of security after a couple of goals