Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Gestion de l’information: le gouvernement appelle la presse à l’aide

Le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et la modernisation de l’administration, Alhamdou Ag ILYENE, a organisé ce mardi 26 septembre 2023, un Cadre d’échanges avec les Hommes de média, à l’Ecole de maintien de la paix, Alioune Blondin BEYE. Il avait à ses côtés, le ministre en charge de la Refondation de l’Etat, Ibrahim Ikassa MAIGA et le président de l’Autorité de la Communication (HAC), Gaoussou COULIBALY.

L’objectif de la rencontre, selon ses initiateurs, était de reconnaître le professionnalisme des médias, mais aussi de leur demander d’aider davantage le gouvernement à conscientiser et à éviter l’amalgame dans notre pays.
Tout d’abord, le ministre de la communication a rappelé dans son propos, que cette rencontre s’inscrivait dans un cadre d’échanges avec les Hommes de média sur les thématiques à savoir : le renforcement de la culture du patriotisme, la résilience du Peuple face aux difficultés ; le renforcement de la cohésion sociale en évitant l’amalgame pour que le Peuple malien continue à consolider les liens sociaux qui sont les principaux gages de la paix, de la sécurité et du vivre-ensemble au Mali.
Toutefois, le ministre de la communication a reconnu les efforts de la presse malienne dans la situation actuelle du pays. Il a ajouté que le gouvernement compte sur l’esprit patriotique de la presse malienne que tout le monde reconnaisse aujourd’hui.
« L’information doit être utile, si elle n’est pas utile, qu’elle se contente d’être inutile mais elle ne doit pas être nuisible », a déclaré le ministre de la communication.
En somme, dans le contexte actuel du pays, le ministre de la Communication a sollicité les Hommes de média à consolider à travers les articles de presse, des émissions radiophoniques et des débats télévisés pour sensibiliser les Maliens sur le contexte que vit le pays actuellement.
Il a rassuré les soldats de l’information que son gouvernement n’est pas une équipe de confusion en mettant de côté les professionnels de l’information au profit des réseaux sociaux.
Il a salué le professionnalisme des journalistes dans leur production de contenu depuis l’avènement de la guerre qui avait été imposée par les terroristes et leurs sponsors.
Quant à la liberté de la presse, le ministre de la Communication a témoigné que le Gouvernement est très soucieux de cette question. Car, ajoute-t-il, des lois avaient été adoptées pour garantir cette liberté de la presse que le gouvernement évertue de préserver.
Quant au Président de la Haute autorité de la communication, il a rappelé que savoir que ce sont des lois qui encadrent cette liberté de presse. C’est-à-dire que le journaliste n’est pas libre de dire ce qu’il veut.
Pour lui, il y a des principes que le journaliste doit respecter dans l’exercice de son métier. Aussi, le journaliste n’ira pas dans la zone où l’insécurité persiste au nom de la liberté de la presse. Donc, la limite objective, selon lui, serait l’environnement.

Par SABA BALLO

Info Matin