Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Guinée-Bissau : Après les putschs au Niger et au Gabon, le président Embalo renforce sa sécurité

PRECAUTION – Umaro Sissoco Embalo a nommé son chef de la sécurité présidentielle et son chef d’état-major particulier

Dans un contexte marqué par des coups d’Etat au Niger et au Gabon, menés par des responsables de la sécurité présidentielle, Umaro Sissoco Embalo prend ses précautions. Le président de Guinée-Bissau a nommé deux nouveaux responsables chargés de sa sécurité qui ont pris leurs fonctions lundi, dans un pays habitué aux coups de force.

Les généraux Tomas Djassi et Horta Inta ont été nommés vendredi respectivement chef de la sécurité présidentielle et chef d’état-major particulier du président de la République. Ces deux postes, prévus dans l’organigramme officiel, n’étaient plus pourvus depuis plusieurs décennies. Ils ont été investis lundi lors d’une cérémonie au palais présidentiel, en présence du président Embalo.

Des coups d’Etat « devenus une mode »

Le général Djassi était avant sa nomination à la tête de la garde nationale, une unité d’élite de l’armée dont l’intervention de ses hommes a contribué à faire échouer le coup d’Etat ayant visé en février 2022, selon les autorités, Umaro Sissoco Embalo, élu au second tour en décembre 2019. Le général Inta était à la tête du commissariat central de Bissau, une institution qui a souvent été dirigée par des militaires.

« C’est vrai que les coups d’Etat perpétrés par les officiers responsables de la sécurité présidentielle(…) Lire la suite sur 20minutes