Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Journée du mérite : Epanouir et grandir les talents

Le Mali a trop souffert des effets pervers de la stigmatisation de la violence et des échecs de notre système d’enseignement pour ne pas mettre en pleine lumière ce qui existe et ce qui se fait de positif.


L’idée lumineuse de  Mme Koné Dédéou Mahamane Traoré, directrice de l’Académie de la rive droite remet  en avant  un certain nombre de valeurs, notamment celles liées au travail et à la réussite qui en découle est devenu pour le Mali un impératif. La société doit disposer de possibilité pour soutenir et reconnaître officiellement, institutionnellement, les efforts tout à fait remarquables de bon nombre d’élèves, à  travers  la création d’une journée du mérite. Cette manifestation vise à donner une autre image des jeunes, à  montrer la capacité de l’école à reconnaître et soutenir les élèves qui manifestent, à un haut degré, dans leur vie scolaire, des qualités, non seulement intellectuelles, mais aussi et surtout humaines et enfin,  donner aux plus jeunes élèves qui démarrent leur scolarité des références fortes et positives, celles que peuvent constituer leurs camarades reconnus officiellement.
Cette journée  a vu donc, dans l’Académie de la rive droite, se dérouler une cérémonie de remises de prix en faveur des élèves les plus méritants et qui sont susceptibles de servir d’exemples, par les résultats qui ont été les leurs lors de l’année scolaire précédente.
Par ailleurs,  un de ses effets consiste à  mettre un terme à cette mise en avant systématique de ce qui ne va pas à l’école malienne, à laquelle on assiste actuellement, notamment la violence et les situations d’échecs scolaires. Bien évidemment, elles existent, mais doivent rester marginales, afin que ces clichés fondés sur les méfaits et/ou les difficultés d’un petit nombre ne déforment pas la réalité faite de grande majorité des élèves  qui parviennent à s’épanouir et à faire grandir les talents qu’ils se sont découverts au sein des établissements privés et publics, au contact de leurs enseignants et dans le cadre que leur offre l’Éducation nationale.

Hommage à ceux dont on ne parle pas

Cette journée du mérite a rendu hommage à tous ceux-là, à ceux dont on ne parle jamais, ou peu parce qu’ils ne posent de problèmes à personne. Le Mali a trop souffert des effets pervers de la stigmatisation de la violence et des échecs de notre système d’enseignement pour ne pas mettre en pleine lumière ce qui existe et ce qui se fait de positif.
Le temps était venu  pour Mme Koné Dédéou Mahamane Traoré de montrer aux citoyens, grâce en particulier à cette journée du mérite que, parallèlement à des situations d’échecs, des milliers de jeunes réussissent et s’épanouissent à l’école sous la présidence effective de Dr Amadou Sy, ministre de l’Education nationale. Les jeunes écoliers à l’honneur ce jour comme Fadimatou Boiré qui s’est adjugé la première place au diplôme d’études fondamentales (DEF) sont porteurs de valeur, d’effort et de travail. Primée, elle doit rester un modèle pour les autres. Car, c’est à l’école que se forgent les clés qui ouvrent à la vie.

Ibrahim Yattara

Source : L’Informateur