Diaspora-768x437» La relance de la mise en œuvre des accords d’Alger qui était l’engagement qu’avait pris le président de la transition à mon égard, a été scrupuleusement tenu. En quelques mois, je dois bien dire que ces autorités de transition ont donné plus de gage que les autorités précédentes en trois ans « . Cette déclaration avait été faite par le président français, Emmanuel Macron, lors du sommet du G5 sahel à Ndjamena.

Aussi, pour faire part de leur désaccord dans l’application de ce qu’ils appellent l’accord de la partition du Mali, les Maliens de la diaspora ont organisé, le week-end dernier à Paris, une marche de contestation du métro Duroc à l’Ambassade du Mali.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

Fatoumata