Bocari-Treta

Arrivés à Gao, le vandredi, Dr Bocari Tréta et sa suite ont été accueillis dans une grande ferveur populaire. Un cortège exceptionnel l’a accompagné pour faire le tour de la ville et se recueillir à la mosquée des Askias.   » Je ne suis pas surpris, mais j’ai été fortement marqué par la grande mobilisation des militants et militantes de Gao. Cela nous a réconfortés « , a déclaré Dr Tréta.

Il a aussi expliqué que  » la délégation était venue pour une grande conférence nationale, telle celles que nous avons réussies à Kayes, à Mopti, à Tombouctou et ailleurs, mais à la suite des décisions du Conseil Supérieur de la Défense Nationale, en session spéciale, des mesures urgentes et concrètes ont été prises, dont l’interdiction d’organiser les rassemblements de plus de 50 personnes. Nous avons compris, dès lors, que notre programme devrait subir de grosses modifications parce que nous sommes démocrates et républicains. A la place de la grande conférence, qui était prévue, nous avons organisé des rencontres de moins de 50 personnes, notamment par section et avec les différentes couches « .

Gao était la dernière étape des conférences régionales du parti.  » Honnêtement ça été une parfaite réussite, parce qu’elle nous a permis de discuter dans la proximité avec les plus grands nombres, d’avoir des échanges approfondis et de répondre à toutes les questions qui se posent.  Donc, je suis satisfait de la tenue de la conférence régionale décentralisée de Gao « , a-t-il souligné.

Suite à la démission de cinq responsables du parti, qui avaient fait  » preuve d’indiscipline en violant les statuts et règlement intérieur « , le président a déclaré qu’il n’a aucun regret suite à ces départs, car  » la force et la beauté d’un parti, c’est d’abord sa discipline  » et  » tous ceux qui enfreignent aux textes du parti doivent être sanctionnés « .

Et de poursuivre:  » j’ai eu l’assurance de mes camarades de Gao que ces démissions n’affecteraient en rien la vitalité du parti et sa capacité de mobilisation. Ce qui, d’ailleurs, a été confirmé par la mobilisation grandiose réservée à notre accueil « .

S’agissant des élections prochaines, il dira que les éléments du chronogramme électoral disponibles indiquent que,  le 21 novembre 2021,  se tiendra le scrutin couplé des élections communales, élections locales et élections régionales. En février-mars 2022, il y aura un scrutin couplé également élections législatives -élection présidentielle.  » Novembre, c’est aujourd’hui, compte tenu de l’énormité des tâches à accomplir pour un parti comme le nôtre, présent à tous les niveaux. Nous présenterons des listes dans toutes les communes. L’appel que je lance à mes camarades est de s’atteler dès aujourd’hui à la préparation de ces élections « .

En second lieu, lors de la rencontre avec les femmes, l’objectif de 30% de femmes sur les listes est dépassé, le RPM s’engage à faire mieux,  » car les femmes constituent plus de la moitié de population, le RPM ambitionne d’aller à la parité homme-femme sur ses listes de candidatures, que ce soit au niveau communal comme législatif. C’est une gageüre  pour le parti qui a toujours été un exemple en matière de nombre de femmes élues et je souhaite que cette exemplarité se confirme lors des élections à venir « , a-t-il conclu.

Y.C

Source: l’Indépendant

Oumou Traoré