Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Mali : les jeunes et les femmes de la CODEM insistent sur le retour de la paix et la sécurité dans le pays

La rentrée politique du mouvement des femmes et celui des jeunes de la Convergence pour le Développement du Mali (Codem), a eu lieu, le samedi 23 septembre, au Centre internationale de Conférences de Bamako. Occasion pour les responsables des deux mouvements d’insister sur le retour de la paix et la sécurité au Mali. C’était sous l’égide du président du parti Housseini Amion Guindo dit Poulo.

Placée sous le thème : « Révéler les défis de souveraineté du Mali », la rentrée du mouvement des femmes et celui des jeunes de la Convergence pour le Développement du Mali (Codem) a vu la participation des milliers de militants et sympathisants venus de tous les coins du pays. « C’est le lieu pour une jeunesse consciente d’exiger une politique plus hardie favorable à une éducation de qualité en adéquation avec les besoins du marché de l’emploi qu’ils soient diplômés ou pas », a souligné Soumaïla Fané, président du mouvement des jeunes de la Codem. Il appelle pour cela à sortir des sentiers battus pour imaginer et mettre en place des alternatives et des mécanismes innovants de créations d’emploi.

Pour révéler les défis de souveraineté dans le pays, la jeunesse de la Codem exige que l’agriculteur, l’éleveur, le pêcheur, l’exploitant forestier, l’opérateur économique, l’artisan, etc. puissent mener leurs activités dans la sécurité. En clair, les cols bleus (Ndlr, jeunesse de la Codem) exigent des autorités le retour de la sécurité sur toute l’étendue du territoire national. Ce qui en creux signifie la fin des hostilités au nord du pays entre l’armée nationale et les groupes armés de l’ex rébellion. Dans cette lutte contre l’insécurité, le parti de la quenouille, selon Soumaïla Fané, a toujours soutenu et continuera à soutenir les forces de sécurités dans le combat pour la sauvegarde de la souveraineté territoriale et la quiétude de la population. « Pour défendre la Patrie, nous serons toujours mobilisés », a martelé Soumaïla Fané.

La Codem, un parti sur tous les chantiers

« Notre parti propose depuis plus d’une décennie des programmes économiques qui visent à donner aux Maliens leur souveraineté », a rappelé Sokouna Diéminatou Fomba, présidente du mouvement des femmes de la Codem. Comme l’indique du reste sa devise « Comptons d’abord sur nos propres forces ».  Avant d’ajouter que la Codem est un parti qui sera sur tous les chantiers de développement de notre cher Mali. A l’en croire, les foulards blancs (NDLR, les femmes de la Codem) joueront pleinement leur rôle pour relever les nombreux défis auxquels le pays est confronté.

Le président du parti, Housseini Amion Guindo dit Poulo, s’est réjoui de la réussite de l’évènement. « Nous avons été très heureux de voir une forte mobilisation des femmes et des jeunes, mais également des partis amis et des associations », a déclaré l’ancien ministre de l’Education. Poulo a aussi appelé à la fin des hostilités dans le nord du pays en réclamant un cessez-le-feu immédiat entre les forces armées et les groupes armés de l’ex-rébellion.

Abdrahamane SISSOKO/maliweb.net 

Commentaires via Facebook :