trois-caimans-de-bamako-de-plus-en-plus-ferocesLe banditisme dans la capitale malienne  prend une proportion de plus en  inquiétante. Si  jadis, les voleurs s’introduisaient nuitamment   dans les domiciles pour  dérober  soit des chaises,  des batteries ou un poste radio, aujourd’hui, c’est en plein  jour que les citoyens se font attaquer. Dans la matinée d’hier  lundi 30 novembre 2020,  trois  attaques à mains armées se sont produites  à    hamadallaye ACI 2000  ainsi qu’à Sogoniko.  Dans  les trois  cas, les  malfrats ont tiré à bout portant sur leurs victimes. Une situation  qui  interpelle le Département de la  Sécurité à  adapter sa stratégie de lutte  à celle d’opération des  voleurs.

C’est aux  environs de la gare routière   d’Africa Tour Trans  que   deux bandits  sur une moto ont  tiré sur le conducteur d’un  véhicule 4X4 Prado qu’ils suivaient avant d’emporter son sac contenant de l’argent. Au moment où  les populations   accourraient vers le conducteur  du véhicule qui a été grièvement blessé,  l’information sur le braquage à mains armées contre un   motocycliste  toujours dans  les environs de Faladjé  tombait semant la  désolation au sein des paisibles populations.  Et comme  si cela ne suffisait pas, des  bandits armés  ont attaqué deux individus     vers   13 heures  au quartier Hamdallaye ACI.  Il s’agit d’un Libanais     et d’un Malien qui ont eu des blessures par balles. Les assaillants  se sont  fondus dans la nature  avec le sac du Libanais contenant  une importante somme d’argent et des documents. De l’évidence,  « le risque zéro » de se faire attaquer à  Bamako qu’on soit chez lui,    à son lieu de (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MARDI 01 DÉCEMBRE 2020

  PAR MAHAMANE TOURE –

Source:  NOUVEL HORIZON

Mamadou Makadji ORTM en DIRECT