logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Mali

Mali: Lutte contre la corruption : Pr. Clément Dembélé, un imposteur qui doit se taire

Il y a quelques années, notamment avant les élections présidentielles de 2018 le Pr. Clément Dembélé s’est fait remarquer à travers le réseau social Facebook, par ses balivernes. Un homme d’une quarantaine d’année, avait lancé son intention de se présenter aux élections présidentielles de 2018, mais ce plaisantin n’a pas pu payer la caution de 25 millions F Cfa. Après ces élections présidentielles à l’issues desquelles le président IBK a été réélu pour son second mandat, l’homme cherchant à se faire un nom s’est allié au richard Mamadou Sinsy Coulibaly qui accusait le président de la Cour Suprême NouhoumTapily, d’homme le plus corrompu du Mali. 

Ce dernier avait dit qu’il dispose de noms de fonctionnaires les plus corrompus au Mali et qu’il le publierait au besoin. Mais avec les interventions duréseau des communicateurs traditionnels pour le développement du Mali (RECOTRADE), le président du Conseil national du patronat du Mali (CNPM) s’est désengagé de la lutte contre la corruption. Perdu dans la nature, le Pr. Clément Dembélé s’est affiché en soutenant le président Sinsy, en créant au nom de ce dernier un club du soutien. Plus tard, il mettra en place le Plateforme de lutte contre la Corruption et le Chômage au Mali (PCC) dont il est le président. Aujourd’hui, il s’est engagé avec cette plateforme à lutter contre la corruption. En effet, ce dernier est en train de mener la lutte d’un homme honnête. Mais, le Pr. Dembélé semblerait être un trompeur et un corrompu. Mise à part, son histoire avec les étudiants maliens de France, au Mali,  l’homme est serait en connivence avec le Président directeur général de l’Aéroport du Mali, Colonel Youssouf Diarra pour exécuter les marchés mal acquis en foulant au pied les règles des procédures de passation de marché. Le PDG sans respecter les règles aurait appelé Clément pour le donner trois marchés dont les deux premiers sont à 19 800 000 F Cfa pour former 40 agents de l’Aéroport et le troisième à hauteur de plus de 46 millions de F Cfa pour la formation de 94 agents de ladite structure. Ces marchés ont été exécutés au nom de l’entreprise DZ international dont lui-même est le PDG. Il est temps que certaines pratiques cessent. Sans dignité, il y a des hommes qui profitent d’une situation pour se faire de l’argent sur le dos des pauvres populations maliennes. Ne dit-on pas que si on veut monter sur un arbre, il faut s’assurer que l’on ne porte pas de pantalon troué. Cette affaire risquerait de coûter très cher pour le PDG.

M.L. KONE

[email protected]

Source: Le Fondement

Themes
ICO