Mali

Organe unique et assises nationales: la maquette du Mali nouveau en chantier

Le ministère de la Refondation de l’État, chargé des relations avec les institutions a organisé, du vendredi 24 au dimanche 26 septembre, au CICB, une table-ronde sur la création de l’Organe unique de gestion des élections (OUGE) et la validation d’un avant-projet des termes de références et du chronogramme des Assises nationales de la refondation (ANR). La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de la Justice, des droits de l’homme, garde des sceaux, Mamoutou KASSOGUE, représentant le Premier ministre ; en présence du ministre de la Refondation de l’État, Ibrahim Ikassa MAIGA ; du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le Lieutenant-colonel Abdoulaye MAIGA ; du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Réformes politiques et Institutionnelles, Mme Fatoumata Sékou DICKO ; du président de la table ronde, Modibo KADJOKÉ et de plusieurs membres du Gouvernement.

Cette Table-ronde vise à renforcer la crédibilité et l’efficacité du processus électoral dans notre pays, par la création d’un Organe unique de gestion des élections, et à préparer la tenue des Assises nationales de la refondation par la validation de l’avant-projet des TDR et du chronogramme.
En effet, le Plan d’Action du gouvernement de la transition (PAGT) adopté le 02 août 2021 par le Conseil national de la Transition (CNT) prévoit, parmi les axes prioritaires de la Transition, les réformes politiques et institutionnelles et l’organisation d’élections générales à travers la création d’un Organe unique de gestion des élections et la tenue des Assises nationales de la refondation.
Dans ses mots de bienvenue, le représentant du maire de la Commune III du District de Bamako, Mohamed COULIBALY, a souligné l’importance de cette table-ronde dans la mesure où il s’agit d’évoquer les voies et moyens pour une meilleure gouvernance. L’élu communal a indiqué que l’Organe unique de gestion des élections était le gage d’une meilleure organisation des élections.
Le ministre de la Refondation de l’État, Chargé des relations avec les institutions, Ibrahim Ikassa MAIGA, a rappelé que depuis 30 ans, notre pays vivait les soubresauts, devenant par conséquent l’épicentre d’une crise multidimensionnelle dont l’ultime solution reste la refondation, dont les assises nationales permettront de poser les jalons solides.
Le Pr Ibrahim Ikassa MAIGA a expliqué que la Constitution de 92 est calquée sur des valeurs qui ne sont pas les nôtres. D’où des difficultés de sa révision qui a échoué trois fois de suite, sous les présidences de Alpha Oumar KONARÉ, de ATT et de IBK.
« Nous sommes à la croisée des chemins. Il faut prendre des décisions courageuses », a insisté le ministre MAIGA.
Pour lui, le Mali actuel n’est qu’un État de nom. Néanmoins, le patron du département chargé de poser les jalons d’un Mali refondé reste optimiste.
« Nous pouvons nous relever, nous pouvons constituer la maquette du Mali nouveau », se montre-t-il confiant.
Il a déclaré que les propositions des Assises nationales de la Refondation seront d’un caractère exécutoire.
S’agissant de l’Organe unique de gestion des élections, le Pr Ibrahim Ikassa MAIGA a expliqué que sa mise en place suit le même processus et durera le même temps que ceux de la CENI.
« Nous tenons au délai. Mais, le devenir et l’avenir du Mali comptent plus que le délai », a-t-il souligné.
Pour sa part, le ministre de la Justice et des droits de l’Homme, garde des sceaux, Mamoutou KASSOGUÉ a souligné que cette table-Ronde était la concrétisation de la volonté politique du Gouvernement.
«La Création de l’Organe unique de gestion des élections ne vise qu’à rétablir la confiance et d’épargner à notre pays des crises électorales », a explicité M. KASSOGUÉ.
Selon lui, des réformes nécessaires doivent être engagées face aux menaces.
Pendant trois jours de plénière, les participants se sont penchés entre autres sur : l’appellation de l’OUGE ; la fixation des attributions, la composition, l’organisation et les modalités de fonctionnement de l’OUGE ; le mode de désignation et le mandat des membres de l’OUGE ; l’élaboration d’un chronogramme de mise en place de l’OUGE.
Aussi, cette table ronde a été l’occasion de partager une vision commune des Assises nationales de la refondation avec toutes les forces politiques et sociales et de valider l’avant-projet des TDR et le chronogramme des ANR.

PAR MODIBO KONÉ

Source : Info-Matin

Football news:

A fiery meeting of PSG in Marseille: Neymar even had difficulty giving corners - he was protected by nets and shields
Pochettino after 0-0 with Marseille: I am pleased with the progress and development of PSG. Neymar showed commitment to the team
Courtois and Valverde were injured following the match with Barca
Mourinho, Spalletti, Inzaghi and Gasperini were removed in the Sunday matches of Serie A
Klopp calls Salah the best in the world. This season is a treasure trove of convincing arguments
Simone Inzaghi: Juventus could only have scored from the penalty spot. Inter controlled the match from start to finish
Juventus broke a series of 6 wins by drawing with Inter. The Torino team did not lose 9 matches