Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Rfi et France 24 au Mali : Vers la levée de l’interdiction après une médiation des régulateurs UEMOA et Guinée ?

Comment parvenir à faire lever l’interdiction définitive des médias France 24 et Rfi au Mali ? Tel est l’objectif de la mission de haut niveau effectuée par la plateforme des instances de régulation de l’audiovisuel des pays membres de l’UEMOA et de la Guinée, le lundi 30 mai 2022 à Bamako.

Comment parvenir à faire lever l’interdiction définitive des médias France 24 et Rfi au Mali ? Tel est l’objectif de la mission de haut niveau effectuée par la plateforme des instances de régulation de l’audiovisuel des pays membres de l’UEMOA et de la Guinée, le lundi 30 mai 2022 à Bamako.

Conduite par son président Babacar Diagne président du Conseil National de la Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) du Sénégal, et comprenant Maître René Bourgoin, président de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle ( Haca ) de la Côte d’Ivoire , et Rémi Prosper Morreti, président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel de la Communication (Haac)du Bénin, cette délégation de la plateforme des Régulateurs de l’Audiovisuel des pays membres de l’UEMOA et de la Guinée, a échangé avec les autorités du pays sur l’interdiction définitive de RFI et de France au Mali.

Les échanges doivent se poursuivre avec les responsables des médias concernés pour rapprocher les points de vue des parties, en vue d’aboutir à une décrispation permettant la reprise de la diffusion de Rfi et France 24 au Mali.

Selon un communiqué daté du lundi 30 mai 2022, et signé de son président, la délégation de la plateforme a été reçue en audience par le Premier ministre Malien, Son Excellence Dr Choguel Kokala Maiga. Le communiqué ajoute qu’auparavant, une séance de travail s’est tenue entre les présidents des autorités de régulation de l’Audiovisuel de la délégation de la Plateforme et le Président de la Haute Autorité de la Communication du Mali entouré des membres du collège de cette institution.

Ainsi, au cours de la réunion la délégation a été informée des manquements à l’éthique et à la déontologie, et des violations de loi constatées par le régulateur Malien. Ce sont ces faits qui ont sous tendu la décision du 25 avril 2022 portant retrait définitif du service de Rfi et France 24, a assuré la HAC du Mali.

Et le communique de poursuivre :  » Cependant, tenant compte du plaidoyer des membres de la délégation de la plateforme, il a été convenu de la mise en œuvre d’actions pouvant constituer des avancées dans le sens d’une solution équilibrée et respectueuse des lois et règlements du Mali en matière de régulation de la communication audiovisuelle« .

Pour terminer, la délégation de plateforme s’est félicitée à travers le communiqué, de « la grande » considération à son égard. Elle a également exprimé sa gratitude à la HAC et aux hautes Autorités de la Transition du Mali. Affaire à suivre.

Charles Kouassi

Suspension de RFI et de France 24 au Mali : Le Premier Ministre édifie la délégation des régulateurs africains

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, a reçu hier lundi 30 Mai 2022, une délégation des régulateurs Africains conduite par le Président de la Haute Autorité de la Communication du Mali M. Fodié TOURÉ. La délégation Afrcaine est venue s’informer sur le retrait des autorisations de RFI et de la Chaîne France 24.

Les régulateurs se sont dits satisfaits d’avoir rencontré à la Primature un homme qui a de la hauteur et qui maîtrise parfaitement les contours et les enjeux de la question.

Auparavant ils avaient été édifiés par le Président de la HAC, Fodié Touré sur les manquements constatés par les deux stations. ” Nous ne sommes pas venus en face de la HAC nous sommes venus à ses côtés” a déclaré le porte-parole de la délégation.

Informés sur la question, ils se proposent dans les jours à venir d’œuvrer pour avancer.

CCRP/ Primature.

Source : 22 Septembre