Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

SENARE: les dons aux déplacés de Niamana et de Garantibougou

Dans le cadre des activités de la deuxième édition de la Semaine nationale de la réconciliation (SENARE), le ministère de la Réconciliation, de la paix, de la cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, a procédé, hier mercredi, à la remise d’un important lot de kits scolaires, d’habits, de moustiquaires et de pagnes du 22 septembre aux déplacés de Niamana garbal et de Garantibougou. La cérémonie était présidée à Niamana par le Colonel Malado KEITA, en présence de certains partenaires et les déplacés sortis massivement pour la circonstance.

Pour la deuxième année consécutive, les autorités de la transition organisent la Semaine nationale de la réconciliation nationale. Une semaine marquée par des messages de sensibilisation et de cohésion sociale ainsi que beaucoup de bonnes actions à l’endroit des personnes qui sont dans le besoin.
Dans le cadre de cette semaine nationale de la réconciliation nationale, qui se déroule du 15 au 21 septembre, le département de tutelle a apporté un appui important aux déplacés résidents à Niamana près du garbal et ceux de Garantibougou en commune V du district de Bamako. Concomitamment à Bamako, les mêmes actions se déroulent dans d’autres localités du pays. L’objectif étant d’exprimer la solidarité de l’État aux populations nécessiteuses, surtout celles affectées par la crise sécuritaire.
Les dons sont composés de kits scolaires (de la 1re année à la 9e année), des habits, des moustiquaires et des pagnes pour la célébration de la fête de l’indépendance.
Des dons qui viennent à point nommé quand on sait qu’à l’approche de la rentrée scolaire l’achat des fournitures scolaires constitue une réelle préoccupation pour beaucoup de parents d’élèves. Et qui mieux que les déplacés de la crise pour bénéficier de ces fournitures et autres kits ?
Le porte-parole des bénéficiaires, Boubou CISSÉ, a exprimé la joie et la satisfaction des déplacés face à ce geste des autorités de la transition.
Quant au porte-parole des partenaires, Tiémoko TRAORE, il a affirmé que le problème de nourriture constituait une préoccupation majeure pour les déplacés.
Pour ce faire, il a appelé les autorités à redoubler d’efforts en apportant des appuis alimentaires aux déplacés partout où ils se trouvent.
La conseillère technique du ministre de la Réconciliation nationale, le colonel Malado KEÏTA, a affirmé que ces dons étaient symboliques et ne sont pas à vendre. Elle a appelé les déplacés à cultiver la paix et l’entente entre eux afin qu’après la crise tout le monde retourne chez lui dans la quiétude. Elle a beaucoup encouragé les élèves à étudier pour devenir des cadres du pays.
Malado KEITA a profité de l’occasion pour véhiculer des messages de paix, de cohésion sociale et de réconciliation nationale.

PAR MODIBO KONE

Info Matin