Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Sucre : la hausse « vertigineuse » continue malgré les mesures de l’État

Le prix du sucre continue de faire l’objet de spéculation sur le marché malien. Le gouvernement rappelle les prix plafonds et appelle à leur application.

À la rive droite tout comme à la rive gauche, le prix du kilogramme du sucre varie entre 750 et 800 F cfa. Dans de nombreuses boutiques dans la ville, les commerçants détaillants et les demi-grossistes affirment qu’ils s’approvisionnent difficilement en sucre.« Nous vendons aujourd’hui le kilogramme du sucre à 750 fcfa. Les grossistes nous donnent le sac de 50kg à 35.000 FCFA », explique un commerçant détaillant. « La manière dont le prix du sucre est cédé, nous sommes obligés d’augmenter un peu pour avoir un bénéfice », renchérit un autre. « Même sur la facture, ils refusent de mettre le prix exact ou ils mentionnent à la place du sucre un autre produit. Or l’état nous exige de vendre le kilogramme du sucre à 650 fcfa », déplore ce dernier.

« Le produit cher à l’extérieur »

Lobo Dramera est importateur. Il précise que la spéculation n’est pas à leur niveau. Selon lui, le prix du sucre est en hausse à l’extérieur. « Cette spéculation de prix du sucre n’est que la conséquence de la hausse du produit à l’extérieur. Le gouvernement a donné la liberté aux commerçants d’importer le sucre. Mais si jusqu’à présent il y a un problème c’est lié à l’extérieur », se défend l’opérateur économique. « Nous nous vendons le sucre au prix fixé par l’état. Le sucre importé ne suffit pas pour tout le monde car avant que les détaillants aient accès, le produit passe entre les mains de plusieurs personnes », fait-il remarquer.

Notons que le gouvernement invite les revendeurs et les consommateurs à signaler tout manquement concernant le prix du sucre au numéro vert suivant 33 088 et 33 099

Studio Tamani