Mali
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Un membre de l’opération Barkhane aurait tué un soldat tchadien

Un soldat de l’opération Barkhane a tué un militaire tchadien en lui tirant dessus à bout portant à Baya, dans la province de Borkou, relatent les médias locaux.

Un soldat tchadien a été tué par un soldat de la force française Barkhane stationnée au Tchad lors d’un incident survenu ce 5 septembre à Faya, capitale de la province de Borkou, a annoncé Tchad One.

Selon Tchad Infos, une mésentente entre le soldat tchadien et un infirmier militaire s’est envenimée. Le militaire aurait porté trois coups de couteau à l’infirmier, qui à son tour a fait usage de son arme.

Des agents de police se sont rendus sur les lieux pour mener une enquête.

Des échauffourées ont éclaté à Faya, suite aux informations sur la mort du soldat tchadien. Plusieurs personnes ont annoncé sur les réseaux sociaux leur intention de marcher sur la base militaire française. Toutefois, selon Tchad Infos, une tempête de sable a ralenti leur progression.

Pour l’instant, les autorités tchadiennes ni françaises n’ont pas commenté la situation.

Force Barkhane

Lancée le 1er août 2014 pour lutter contre les terroristes , Barkhane est une opération conduite par les armées françaises. Cette force était initialement déployée dans la bande sahélo-saharienne (BSS): en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad. La France avait atteint jusqu’à 5.500 militaires au plus fort de son déploiement dans le Sahel.

A l’heure actuelle, quelque 1.000 militaires français sont déployés au Tchad et 1.500 autres au Niger. Le contingent français a quitté le Mali en août 2022. La plupart des militaires français retirés du Mali ont été transférés vers le Niger. Mais les militaires arrivés au pouvoir dans ce pays en juillet dernier ont aussi réclamé le départ des forces françaises.