logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Niger

Premier League: avec Mané et Salah, Liverpool assomme Manchester City

Quiconque connaît le passif de Liverpool en championnat gardera les pieds sur terre. À presque un tiers de la saison 2019-2020, les hommes de Jürgen Klopp font la course en tête, mais il reste bien trop de matches pour crier victoire déjà. Toutefois, la prestation réalisée dimanche 10 novembre ravive forcément l’espoir dans le Merseyside. Manchester City, le champion en titre, si fort la saison dernière pour garder la première place jusqu’au bout pour un seul point, a mordu la poussière contre Liverpool dans le cadre de la 12e journée (3-1).

Salah intenable à Anfield Road

Privé de son habituel gardien Ederson, touché plus tôt dans la semaine en Ligue des champions, ainsi que d’Aymeric Laporte, d’Oleksandr Zinchenko et de Leroy Sané, blessés de longue date, City a très vite pris l’eau à Anfield Road. Etrangement laissé libre par la défense mancunienne, Fabinho a ouvert le score d’une frappe lointaine sèche (6e).

Un premier but très vite suivi d’un second, signé Mohamed Salah. L’Égyptien, aligné à droite dans le fameux trident qu’il forme en attaque avec Sadio Mané et Roberto Firmino, s’est retrouvé à la réception d’un long centre d’Andrew Robertson et a bien placé son coup de tête pour battre Claudio Bravo (13e). Le stade d’Anfield est bien le jardon du Pharaon : sur cette pelouse, en 44 matches de championnats, il a inscrit 38 buts et distribué 14 passes décisives.

Mané forte tête

Salah et Mané ne sont pas des joueurs particulièrement grands – 1,75m chacun – mais cela n’est pas une nécessité absolue pour marquer de la tête. Après l’Égyptien, le Sénégalais en a fait de même, en seconde période cette fois. Il suffit d’un bon centre, d’un bon placement, d’une bonne détente, d’une erreur de la défense… Tout a été réuni sur cette action de la 51e minute.

L’arrière-garde des Cityzens, trop attentiste, a laissé Jordan Henderson déborder côté droit et centrer. Claudio Bravo a mal apprécié la trajectoire et n’a pu sortir pour se saisir du cuir. John Stones et Kyle Walker, aux abonnés absents, ne sont pas intervenus. C’est beaucoup trop de cadeaux offerts à Sadio Mané, bien placé au second poteau pour placer une tête piquée victorieuse et délivrer son équipe (51e). Un but aussi en forme de réponse à Pep Guardiola, l’entraîneur de Manchester City, qui reprochait au finaliste de la CAN 2019 d’avoir tendance à plonger pour obtenir des penalties… Le Lion, candidat au Ballon d’Or, compte désormais 11 buts et 5 passes décisives en 17 matches toutes compétitions confondues depuis le début de la saison.

Liverpool s’envole

Manchester City a eu beau presser pour refaire surface, seul Bernardo Silva a réussi à réduire l’écart (78e) et atténuer légèrement le goût amer de cette défaite. Au classement, en revanche, la différence est claire : Liverpool, avec 11 victoires et une défaite, creuse l’écart au sommet (34 points) et relègue les Skyblues à la quatrième place (25 points). Leicester et Chelsea font la course derrière les Reds sur le podium (26 points chacun).

Liverpool est lancé à plein régime vers son objectif : remporter un premier titre en championnat depuis 1990. Les comptes de novembre sont bons, mais ceux de mai seront les plus importants.

Themes
ICO