Senegal
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Débat pour la supression du HCCT/ Les vérités de l'institution : "Il a été noté des déclarations erronées sur l'utilité du Haut conseil"

Depuis l'annonce par le chef de l'État Macky Sall de l'élection des hauts conseillers des collectivités territoriales prévue en septembre prochain, l'opposition a agité le débat sur la nécessité de supprimer cette institution que ces leaders considèrent comme un recasement de clientèle politique. C'est dans ce cadre que l'inter coalition Wallu et Yewwi ainsi que AAR Sénégal ont décidé tout bonnement de boycotter l'élection. 

En conférence de presse ce matin, l'administration de l'institution n'a pas manqué d'apporter la réplique face aux polémiques agitées depuis quelques jours par les leaders de l'opposition. En effet, selon le premier vice-président de ladite institution, Pape Maël Thiam, il y a trop de manipulation sur l'utilité du Haut conseil. "Il a été noté des déclarations erronées sur l'utilité du Haut conseil des collectivités territoriales. 

Il est de notre devoir de nous entretenir avec les concitoyens sur l'utilité de cette haute institution, qui a  un bilan élogieux... Le HCCT s'appuie sur une cohérence politique dont sa création figure dans le programme Yonni Yokuté du président Macky Sall et repris par la suite dans le plan Sénégal émergent", renseigne Pape Maël Thiam. 

Par ailleurs, le premier vice-président du HCCT de préciser que la création de cette institution est l'une des recommandations majeures des assises nationales et que la plupart des leaders politiques qui agitent la polémique ont leur représentant au sein du Haut conseil.

"La création du Haut conseil est une des recommandations majeures des assises nationales auxquelles tous les partis politiques ont participé. Mais aujourd'hui, on vit une situation inédite, car parmi les membres de l'opposition qui demandent la supression de l'institution, la majeure partie d'entre eux étaient des conseillers au sein du Haut conseil des collectivités territoriales. Conformément à ses missions, le HCCT a élaboré de nombreux avis et contributions avec l'audition de 145 institutions et des personnalités dont certains n'ont pas manqué de nous délivrer des félicitations pour la pertinence des travaux..."