logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Senegal

« Il y a plus de 300 décès par noyade… Ce sont des jeunes qui meurent. » (Mohamed Diop, Président Fédération de natation)


Le président de la Fédération de natation, Mohamed Diop, a tiré l’alarme pour attirer l’attention des autorités sur les cas de noyade. 

C’était ce dimanche, lors de la cérémonie de clôture de la 6ème édition du projet «Apprendre à nager pour sauver des vies.» 

Mouhamed Diop, s’est dit particulièrement inquiet de la hausse des cas de noyade sur les plages sénégalaises. Un phénomène qui cause la mort de plus de 300 personnes par an, selon lui : « On parle souvent des accidents de la circulation. Et, tout est déployé par rapport à cela, des conseils interministériels… Je tiens à rappeler que quand il y a deux morts pour accident de la circulation, il y a un noyé. Ce sont des statistiques. C’est à peu près 800 décès par accident de la circulation par an pour plus de 300 décès par noyade. » 

Des chiffres alarmants qui nécessitent une prise en charge sérieuse de la question, insistera-t-il.

D'autant plus que les jeunes sont les plus exposés par ces cas de noyades « La particularité c’est que ce sont surtout des jeunes qui meurent Donc il est important que les pouvoirs publiques prennent les mesures qu’il faut pour prévenir cela. »




Themes
ICO