Senegal
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Rassemblement pacifique populaire : Le pari de la mobilisation réussi de Yewwi Askan Wi à la place de la nation


Rassemblement pacifique populaire : Le pari de la mobilisation réussi de Yewwi Askan Wi à la place de la nation

C’est sous le regard de l’espoir d’une masse essentiellement composée de jeunes venus de toutes les contrées du pays pour répondre à l’appel de la coalition Yewwi Askan Wi, que cette manifestation s’est tenue ce mercredi à la place de la nation. 

Après l’interdiction de leur première autorisation de manifestation qui avait été formulée la semaine dernière, Khalifa Sall, Déthié Fall, Ousmane Sonko, Barthélémy Dias, Aïda Mbodj, Habib Sy, Cheikh Ahmad Tidiane Youm, pour ne citer que ceux-là, ont finalement eu l’avis favorable du préfet du département de Dakar, Mor Talla Tine. C’est en début de journée du mercredi 08 juin 2022 que l’autorisation a été rendue publique au grand bonheur de tous les militants de la grande coalition de l’opposition, Yewwi Askan Wi.
Déjà, en tout début de journée, les partisans de la coalition Yewwi Askan Wi ont commencé à envahir la place mythique de la revendication populaire pour montrer leur détermination à écouter les leaders de Yewwi Askan Wi qui viendront 4h plus tard pour débuter la manifestation sous l’encadrement des forces de l’ordre qui veillaient au grain à quelques mètres de la scène de mobilisation. La rencontre a débuté avec une séance de prières avant de donner la parole au premier adjoint au maire de Dakar, Abass Fall qui a parlé au nom de toute la ville de Dakar.

Avec l’inter coalition Wallu/Yewwi, le secrétaire général national du Pds et tête de liste de Wallu au niveau national, a envoyé une délégation composée de Lamine Thiam, mandataire de la coalition Wallu, de Mamadou Lamine Diallo et Woré Sarr qui complète le trio. Ces dernières ont pris tour à tour la parole pour dénoncer les actes posés par Macky Sall et son régime.

La problématique des listes invalidées, l’injustice persistante et l’impérieuse question du 3e mandat, ont été au menu des intervenants des différentes coalitions présentes. Des questions certes bien notées, mais on retiendra particulièrement cette forte mobilisation de la coalition Yewwi Askan Wi qui s’attendait à une contre-manifestation du côté de la majorité. Des risques de tensions inquiétaient certes, mais la manifestation s’est terminée sans heurt aux environs de 19 20mn avec un Ousmane Sonko qui terminera son discours en appelant à une mobilisation permanente pour ne pas, dit-il, « dormir sur leurs lauriers ».