logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Absence du métro à Bois-Franc: un «non-sens» selon Trajectoire Québec

MONTRÉAL – Le prolongement de la ligne orange du métro de Côte-Vertu vers la gare Bois-Franc aurait dû être réalisé avant la mise en service du Réseau express métropolitain (REM), estime l'organisme Trajectoire Québec. 

Il s'agissait en effet de l'un des 12 projets de transport structurants d'une liste élaborée par Trajectoire Québec et Équiterre en septembre 2018. Un peu plus d'un an après la publication du dossier, intitulé Accélérer la mobilité à travers le Québec, 12 travaux du transport collectif, la moitié des projets est en cours, mais l'autre moitié nécessite toujours des engagements gouvernementaux. 

Le prolongement de la ligne orange fait partie de ces derniers. 

«Créer un système de A à Z [le REM] qui passe tout près du métro sans l'attacher, c'est un non-sens si on veut favoriser la mobilité des gens», a expliqué la directrice de Trajectoire Québec, Sarah V. Doyon. 

Le raccordement des 2,4 kilomètres qui séparent la station de métro Côte-Vertu de la gare Bois-Franc aurait été une option fort intéressante pour les usagers de la ligne de train Deux-Montagnes. Ces derniers seront privés d'un lien direct jusqu'au centre-ville de Montréal dès janvier en raison des travaux du REM qui forceront l'interruption de la ligne de train pendant quatre ans. 

Une partie de la liste oubliée par les décideurs 

Trajectoire Québec et Équiterre demandaient aussi en 2018 la mise en place de voies réservées pour autobus sur plusieurs autoroutes de la Rive-Nord, des mesures qui n'ont pas non plus été de l’avant. 

Les deux organismes se réjouissent toutefois du développement de certains autres projets de cette liste, comme le prolongement de la ligne bleue du métro ou encore l'implantation d'un service rapide par bus (SRB) reliant les arrondissements de Saint-Laurent et d’Ahuntsic-Cartierville. 

Ailleurs au Québec, l'implantation d'un lien de transport collectif rapide vers l'ouest de Gatineau, l'étude de prolongement de la ligne de train Mont-Saint-Hilaire vers Saint-Hyacinthe et la mise en place d’une desserte de train entre Montréal et Sherbrooke font également partie des projets n’ayant toujours pas débuté, mais qui seraient souhaitables, selon la liste des 12 travaux identifiés par les organismes.

Themes
ICO