Canada

Après 35 ans, Toshiba jette l’éponge et cède ses activités à Sharp

Navigation
close
Après 35 ans, Toshiba jette l’éponge et cède ses activités à Sharp

Raimond Spekking

Coup d'oeil sur cet article

Au début des années 2000, je me souviens d’avoir acheté d’occasion un ordinateur Windows portatif Toshiba qui était mince et très compact pour l’époque. 

Sauf qu’aujourd’hui, Toshiba n’est plus que l’ombre d’elle-même. Selon le site de la BBC, ses ventes d’ordinateurs portatifs qui atteignaient 17 millions d’unités en 2011 ont fondu à seulement 1,9 M en 2017 – ce qui nous donne une idée de son rapide déclin.

Une chute inéluctable qui a mené le conglomérat japonais à des ventes d’actifs et une restructuration.

En juin 2018, le concurrent Sharp a acheté 80 % de Toshiba Clients Solutions (TCS) pour 36 millions $US puis, récemment ce mois-ci, a mis la main sur les 20 % restants.

Toujours selon la BBC, « seuls les fabricants d’ordinateurs portatifs comme Lenovo qui ont réussi à diminuer les coûts ou comme Apple qui occupe le haut de gamme ont pu se maintenir dans un marché très compétitif où les ventes n’ont cessé de baisser année après année » – à l’exception des derniers mois où la pandémie a poussé les gens au télétravail.

L'ordinateur Satellite A300

Monoklon

L'ordinateur Satellite A300

2015, le scandale comptable

Entreprise technologique de longue date et aux activités tentaculaires, le conglomérat Toshiba est un nom familier au Japon et considéré comme un symbole des prouesses technologiques du pays, bien que sa réputation ait été fortement entachée à la suite du scandale comptable de 2015 et de la faillite de Westinghouse en 2017, par laquelle elle a dû se défaire d'une myriade de ses activités de valeur ou peu performantes, éradiquant essentiellement la présence centenaire de l'entreprise sur les marchés de consommation.

Cette année-là en 2015, son président et son vice-président ont démissionné après qu'un comité indépendant ait constaté que la société avait surestimé ses bénéfices pour les six années précédentes.

Maintenant Dynabook

Maintenant que la multinationale Sharp détient 100 % des parts, l’entreprise TCS est rebaptisée Dynabook, une marque commerciale que Toshiba avait auparavant utilisée au Japon, laquelle servira à la vente d’ordinateurs portatifs.

Football news:

Pep Guardiola: no one cares about the players. There were 2 weeks of pre-season, and now matches every 3 days, and so 11 months
Akanji about 0:2 from Augsburg: Borussia showed too little in attack and defense
Hummels 0:2 in Augsburg: Borussia played well in many aspects, but did not create enough chances
Schalke have not won the Bundesliga in 18 consecutive rounds. The total score of the first two games of the season is 1:11
Real won with the help of VAR and decommissioned forwards. Jovic earned a penalty, mayoral a penalty
Robles on refereeing the match with Real Madrid and VAR: dubious episodes are always Interpreted in favor of top clubs
Conte on 4:3 with Fiorentina: impressed with Inter's attack. We didn't have enough balance, we paid for it