Canada

Barrage sur le Nil : l’Éthiopie dénonce des « menaces belliqueuses » après une déclaration de Trump

L’Éthiopie a déclaré samedi qu’elle ne « cèderait à aucune agression d’aucune sorte » après des propos du président américain Donald Trump estimant que l’Égypte pourrait détruire le mégabarrage éthiopien sur le Nil.  

Le bureau du premier ministre Abiy Ahmed a défendu dans un communiqué le barrage de Grand Renaissance (Gerd), appelé à devenir le plus grand d’Afrique, en déclarant travailler de longue date à la résolution de problèmes liés à ce projet avec le Soudan et l’Égypte, situés en aval. 

« Néanmoins, les menaces belliqueuses ponctuelles visant à faire que l’Éthiopie succombe à des conditions abusives foisonnent toujours. Ces menaces et affronts à la souveraineté éthiopienne sont mal avisés, improductifs, et en claire violation des lois internationales », dit ce communiqué. 

« L’Éthiopie ne cédera à aucune agression d’aucune sorte », ajoute-t-il. 

Le bureau de M. Abiy ne mentionne pas directement Donald Trump, mais publie ce communiqué au lendemain d’une déclaration du président américain soutenant l’Égypte.

« C’est une situation très dangereuse, car l’Égypte ne sera pas en mesure de vivre de cette façon », a déclaré vendredi à des journalistes M. Trump, après l’annonce d’un accord de normalisation des relations diplomatiques entre Israël et le Soudan. 

« Ils (les Égyptiens) finiront par faire sauter le barrage. Je le dis haut et fort : ils feront sauter ce barrage. Ils doivent faire quelque chose », a dit le président américain. 

L’Égypte, dépendante des eaux du Nil pour environ 97 % de son irrigation et de son eau potable, considère le barrage comme une menace « existentielle ».  

De son côté, l’Éthiopie le voit comme un jalon essentiel de son électrification et de son développement. 

La tentative de Washington de faire office de médiateur dans ce dossier a échoué cette année après que l’Éthiopie a accusé M. Trump, proche du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, de favoriser l’Égypte. 

Les négociations entre l’Éthiopie, l’Égypte et le Soudan sont désormais menées sous la médiation de l’Union africaine.  

Les États-Unis ont annoncé début septembre la suspension d’une partie de leur aide financière à l’Éthiopie après que cette dernière a décidé unilatéralement de remplir le barrage malgré « l’absence de progrès » dans les négociations avec l’Égypte et le Soudan.

Football news:

Holand on substitutions: maybe Favre wants me to score more. More often and faster until replaced
Egypt's al-Ahly won the African Champions League for the 9th time, defeating Zamalek in the final in the Cairo Derby
Tottenham's Vinicius is the Europa League player of the week. He scored 2+1 in the match against Ludogorets
Ex-President of Barca Laporta will take part in the new elections
Antonio Cabrini: Maradona would still be alive if he played for Juventus. The love of Naples was strong but unhealthy
Ferguson on Rashford's charity: Fiction for a young man. He should give me some advice
A Preston player who twice touched an opponent's genitals was disqualified for 3 matches for aggressive behavior