logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Capitales: Des difficultés au guichet

QUÉBEC | Le programme double de la journée de la fête des Pères, dimanche après-midi, a permis d’accueillir 2314 spectateurs dans l’enceinte du Stade Canac. Pourtant, lors des 11 matchs précédents à domicile des Capitales de Québec, la moyenne d’assistance n’a pas grimpé plus haut que 1404 personnes sur une capacité de 4800.

Si certains peuvent croire que les déboires des Capitales depuis le début de la campagne 2019 sont la cause de ce désintérêt, le président de la formation québécoise, Michel Laplante, a une tout autre hypothèse. Même s’il concède qu’il ne faut pas que l’équipe se retrouve au point où elle est assurée d’être exclue des séries, il croit que la météo est un facteur plus influent sur la présence des partisans que les performances de la franchise.

«On ne se le cachera pas, le chiffre de vente au guichet depuis le début de saison n’est pas bon. Cependant, je suis convaincu que c’est la température qui freine les gens à se déplacer aux matchs. Quand il fait froid, qu’il pleut ou qu’on doit annuler des matchs, comme ç’a été le cas cette année, c’est un gros impact négatif pour nous», a expliqué Laplante.

Les amateurs toujours présents

Après avoir étudié les chiffres des années passées, le président n’a pas observé de diminution majeure de l’assistance lorsque l’équipe connaissait une année difficile. Il prend comme exemple l’édition 2014, lorsque les Capitales n’ont pas fait les séries (46-50).

«À cette époque, les gens étaient quand même derrière nous, on ne manquait pas de monde au stade. Je crois que le ratio de victoires et de défaites n’est pas réellement important, tant qu’on est impliqués dans la communauté et qu’on offre un bon spectacle», a-t-il précisé.

L’organisation prend à cœur le bien-être de ses adeptes lorsqu’ils se déplacent pour voir l’un de leurs matchs. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, est allé chercher des joueurs d’origine cubaine.

«Ça donne une saveur intéressante pour les partisans qu’on ne trouve pas nécessairement ailleurs, c’est bon pour le spectacle qu’on veut offrir.»

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO