Canada

Ciné nostalgie: les 30 ans de «Misery»

Adaptation du roman de Stephen King paru en 1987, le film «Misery» de Rob Reiner met en vedette James Caan et Kathy Bates. Sorti le 30 novembre 1990, le long métrage n’a rien perdu de son pouvoir glaçant. Voici donc, en faits inusités, de quoi revivre quelques frissons... 

-«Misery» est l’histoire d’une infirmière, Annie Wilkes (Kathy Bates), grande amatrice des romans de Paul Sheldon (James Caan), qui profite d’un accident de l’auteur pour le séquestrer chez elle en lui infligeant les pires tourments.

-Le cinéaste Rob Reiner a découvert que, contrairement à ce qu’il pensait, les droits de «Misery» étaient toujours disponibles lorsqu’il s’y est intéressé. C’est que le romancier ne voulait pas en céder les droits à n’importe qui tant l’histoire était personnelle. En effet, Annie Wilkes est une métaphore pour les drogues et l’alcool dont il abusait à l’époque. Le personnage a également été inspiré de la réaction de ses fans lors de la parution du livre «Les yeux du dragon» en 1984.

-Le scénariste William Goldman a suggéré Kathy Bates pour le rôle d’Annie Wilkes. L’actrice qui a remporté l’Oscar pour son interprétation a été l’unique choix de Rob Reiner. Par contre, James Caan n’a obtenu son rôle qu’après que tous les autres acteurs approchés par le réalisateur aient refusé! Ainsi, William Hurt (qui a dit «non» deux fois), Harrison Ford, Michael Douglas, Robert De Niro, Kevin Kline et même Warren Beatty (qui a donné quelques idées incorporées dans le scénario) ont tous passé leur tour!

-La scène de l’accident de voiture de James Caan a été filmée avec neuf caméras.

-Dans le roman, Annie ampute Paul de ses deux pieds avec une hache. Jugé un peu trop violent pour le grand écran, l’acte a été réécrit. Dans le film, Annie se contente, si l’on peut dire, de lui casser les pieds avec un marteau de forgeron! Rob Reiner a admis par la suite que la scène était «terriblement pénible à regarder».

-Au départ, George Roy Hill («Butch Cassidy et le Kid») devait réaliser le long métrage et Rob Reiner ne devait en être que le producteur. À l'origine, la scène d’amputation était dans le scénario et Hill a admis ne pas avoir l’estomac pour la tourner. C’est à ce moment que Reiner a pris les rênes... tout en changeant la scène en question. Et, pour la petite histoire, sachez que Kathy Bates a été déçue de la modification... ce qui ne l’a pas empêchée de pleurer juste avant de la tourner.

-Afin d’obtenir l’angle des chevilles cassées, James Caan a inséré ses jambes dans des prothèses équipées de fils de fer.

-Pour se préparer à filmer un suspense, Rob Reiner, qui n’avait fait que des comédies jusque-là, a visionné tous les films d’Alfred Hitchcock.

-Le tournage de la scène de l’accident a posé quelques problèmes à James Caan puisqu’il souffre de vertige.

-James Caan a été cloué au lit pendant les 15 semaines de tournage de ses scènes!

-Rob Reiner et Kathy Bates ont pris le temps de développer l’enfance d’Annie, se disant qu’elle avait été abusée par son père et qu’elle était donc malade plutôt que d’être le monstre dépeint par Stephen King.

-Un jour, James Caan s’est présenté sur le plateau malade d’avoir trop bu la veille. Magnanime, Rob Reiner lui a demandé de tourner les scènes à nouveau, prétextant un problème de développement de pellicule avec le laboratoire. Après avoir appris qu’il n’en était rien et qu’il était le seul responsable, l’acteur a offert de rembourser les coûts encourus par le studio.

-Dans la version présentée à Broadway et adaptée par le même scénariste, c’est Bruce Willis et Laurie Metcalfe qui tiennent les rôles principaux.

Football news:

Milan had rented the midfielder, Torino Meite until end of season with option to buy
Ramos played on painkillers with Athletic due to knee problems
Barcelona's presidential election is scheduled to take place on March 7
Sir Alex Ferguson: Fortunately, I was retired when I watched Liverpool play in the last two years
Well, Wayne Rooney is now a coach. It's great that we saw his career - and now we can remember everything
Neymar: There is a lot of envy and hatred in social networks. The real Neymar is known by friends, family and colleagues
Neymar: Thank God for the charisma. I have a gift to be different from the rest