Canada

Covid-19: L’Inde satisfaite du début de la campagne de vaccination

Le début samedi de la campagne de vaccination en Inde contre la Covid-19 a été une réussite avec plus de 190 000 personnes qui ont reçu une dose, a annoncé le ministère indien de la Santé, mais l’un des vaccins utilisés suscite l’inquiétude d’une partie de la population. 

• À lire aussi: Inde: coup d'envoi de la mégacampagne de vaccination contre la COVID-19

La deuxième nation la plus peuplée de la planète compte vacciner 300 millions de personnes, soit presque l’équivalent de la population américaine, d’ici juillet, dans le cadre de l’une des plus grandes campagnes de vaccination au monde.

Celle-ci repose sur deux vaccins: Covaxin développé par Bharat Biotech et le Conseil indien de la recherche médicale; et Covishield, la version mise au point par AstraZeneca et l’université d’Oxford. Tous deux produits par le Serum Institute of India et approuvés « en urgence », début janvier.

« Nous avons eu des retours encourageants et satisfaisants au premier jour », a déclaré samedi le ministre indien de la Santé Harsh Vardhan à ses homologues dans les États indiens.

« Ce vaccin va en effet être un “Sanjeevani” (sauveur de vies) », a-t-il ajouté.

L’Inde est le deuxième pays le plus touché - après les États-Unis - par la Covid-19, avec plus de 10 millions de cas déclarés, même si officiellement le taux de mortalité y est l’un des plus faibles du monde. 

Les 30 millions de personnels soignants et les plus exposés à la maladie seront les premiers à être vaccinés, suivis par environ 270 millions de personnes de plus de 50 ans ou particulièrement vulnérables.

Le ministère a affirmé qu’aucun « cas d’hospitalisation post-vaccination » n’avait été signalé, mais des médias locaux ont affirmé qu’un agent de sécurité de l’All India Institute of Medical Sciences (AIIMS), principal hôpital public du pays, avait développé une réaction allergique juste après avoir reçu son injection.

Un organisme représentant les médecins du Ram Manohar Lohia Hospital de New Delhi a de son côté écrit un courrier demandant que soit exclusivement utilisé le « Covishield » d’Oxford-AstraZeneca, plutôt que le Covaxin, pour apaiser les inquiétudes sur ce vaccin qui n’a pas achevé ses essais de Phase 3.

« Les gens sont un peu inquiets du fait que les essais du Covaxin n’aient pas été achevés et pourraient ne pas participer en nombre, ce qui risque de saper le but de la vaccination », a-t-il dit dans un courrier vu par l’AFP.

« Nous vous demandons de nous vacciner avec le “Covishield” qui a achevé tous les essais avant son déploiement ».

Les inquiétudes quant aux vaccins sont très répandues en Inde. Une récente enquête menée auprès de 18 000 personnes a montré que 69 % des gens n’étaient pas pressés de se faire vacciner.

Football news:

Cavani has returned to training and is likely to play against Crystal Palace
Fabio Capello, Juventus played Rugby against the Port. Only Ronaldo and Chiesa can make a difference in this squad
Neymar: I posted how I was recovering from my injury, and I didn't get any messages saying, Wow, what a professional. No
Ole Gunnar Solscher: The work of the judges is very difficult and without additional pressure. We have to make their decisions
Joan Laporta: I'm sure Messi won't stay at Barca if I don't win the election. He gives the club 30% of revenue
Trent had idolized Gerrard since he was a kid, and he was in a fairy tale: he got Steven's care and the captain's armband. The story of a great relationship
Hazard's recovery from the injury is delayed. He probably won't play against Atletico on March 7