Canada

Des incidents racistes font surface à l’Université d’Ottawa

Navigation
close

Coup d'oeil sur cet article

L’utilisation du mot «nègre» par une professeure dans un cours à des fins pédagogiques est loin d’être un événement isolé à l’Université d’Ottawa, a-t-on appris lundi alors que le recteur de l'institution a maintenu sa position au cœur de la tourmente.

Des imprimantes piratées pour afficher des messages racistes, un crime haineux envers un employé noir faisant l'objet d'une enquête policière et des membres de minorités visibles qui se font dire qu’ils ne méritent pas d’être à l’Université d’Ottawa s’ils n’acceptent pas d’entendre le mot «nègre» en classe ne sont que quelques exemples brandis lundi en fin d’après-midi lors de la réunion du Bureau des gouverneurs.

Selon l’un des étudiants siégeant sur ce comité, Jamie Ghossein, ce mot aurait même été utilisé lors d’un autre cours après le premier incident. Il s’est dit profondément déçu, voire troublé, par l’appui qu’ont donné certains professeurs à leur collègue suspendue.

Une autre membre du caucus, Claudette Commanda, une Algonquine de Kitigan Zibi, un territoire autochtone situé non loin de Maniwaki en Outaouais, a indiqué qu’elle ne compte plus les fois où elle a été traitée de «sauvage» sur le campus.

Ces cas soulevés ne seraient par ailleurs que la pointe de l’iceberg, alors que la réunion publique se poursuivait ensuite à huis clos. M. Ghossein a retenu certains renseignements pour la deuxième partie, car ils renferment des renseignements personnels sur certains individus.

Grossier

Pris au cœur de cette tourmente, le recteur Jacques Frémont a lu une déclaration officielle environ une heure après le début de cette réunion audio virtuelle à laquelle étaient branchées quelque 80 personnes. Il a maintenu sa position quant à la suspension de la professeure Verushka Lieutenant-Duval qui a allumé ce débat bien malgré elle.

«Les mots sont importants. On ne peut utiliser un vocable plus grossier et inacceptable (que le mot "nègre")», a-t-il fait valoir.

M. Frémont a avoué que le Comité consultatif actuel sur le racisme et l’inclusivité à l’Université d’Ottawa n’a pas atteint ses objectifs. Ce comité ne s’est d’ailleurs rencontré qu’une seule fois depuis sa mise en place en juin 2019.

«Le temps n’est plus aux consultations, mais bien à l’action. Nous avons une obligation mutuelle d’assurer la sécurité de tous, et ce, même lorsque nous abordons des enjeux délicats», a précisé le recteur en réponse aux demandes des représentants des étudiants.

Football news:

Khabib reacted to Maradona's death: One of the greatest. Millions love football because of it
Gasperini on 2:0 with Liverpool: This is unbelievable. Atalanta played their football
Simeone on Maradona's death: Impossible to believe. He infected us with football. This is a great loss for me
Bayern and city are already in the Champions League play-offs. Who is already with them, and who is in step?
Conte Pro 0:2 from Real Madrid: We saw the difference between them and us. Inter made too many gifts
Liverpool have never scored a goal against Atalanta in their home Champions League match
Liverpool lost at home for the first time in 2 years! Gave Atalanta a couple of goals and never hit a goal