logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Enfin parmi les étoiles

ST. LOUIS | Près de la moitié des joueurs invités au week-end des étoiles en seront à leur première présence à cette classique annuelle. David Perron, Jonathan Huberdeau et Anthony Duclair font partie du groupe.

• À lire aussi: David Perron au sommet à 31 ans

« Ça fait huit ans que je suis dans la Ligue et j’ai enfin la chance de participer à mon premier match des étoiles. J’ai hâte de sauter sur la glace. Ce sera une belle expérience », a lancé Huberdeau, lors de la soirée médiatique qui se tenait à l’opéra Stifel, jeudi.

Huberdeau, qui prendra part à l’épreuve des tirs de précision, n’a pas volé sa nomination. Avec déjà 65 points au compteur, il pourrait flirter avec le plateau des 100 points. Il serait le premier joueur de l’histoire des Panthers de la Floride à y parvenir.

Ce n’était qu’une question de temps avant que la contribution de l’attaquant de 26 ans soit reconnue. Sa campagne de 92 points, l’hiver dernier, avait braqué les projecteurs sur lui. 

Appel inattendu

À l’inverse, personne ne s’attendait à voir Duclair représenter les Sénateurs d’Ottawa. Après avoir roulé sa bosse avec les Rangers de New York, les Coyotes de l’Arizona, les Blackhawks de Chicago et les Blue Jackets de Columbus, Duclair est enfin parvenu à éclore.

« Disons qu’au début de la saison, ce n’était pas dans mes plans d’être ici, a-t-il reconnu. C’est un grand honneur pour ma famille et moi d’y être. Je suis très heureux de la façon dont les choses se déroulent depuis le début de la saison. »

Inscrit à l’épreuve du patineur le plus rapide, le Montréalais aura fort à faire pour déloger Connor McDavid, triple champion du tour de patinoire. 

Kristopher Letang est l’autre Québécois attendu à St. Louis. Choisi par les partisans au même titre que Perron, il en sera à sa cinquième expérience.

Le hockey féminin à l’honneur

Ces quatre joueurs de la LNH ne seront pas les seuls Québécois à prendre part à l’événement. Le circuit Bettman a décidé d’innover en présentant, avant le concours d’habiletés, un match à trois contre trois opposant des représentantes de l’équipe canadienne à celles de l’équipe américaine. À cette occasion, Marie-Philip Poulin, Mélodie Daoust et Ann-Renée Desbiens représenteront l’unifolié.

De plus, une patineuse de chacune de ces nations sera invitée à participer à la toute nouvelle épreuve des francs-tireurs, au cours de laquelle les participants devront atteindre différentes cibles disposées sur la patinoire en s’exécutant depuis les gradins à l’une des extrémités de l’amphithéâtre.

Les heureuses élues seront déterminées à la suite d’un scrutin populaire tenu sur Twitter. Les partisans ont jusqu’à la fin du match féminin pour voter. Au moment de mettre sous presse, Poulin dominait le scrutin du côté canadien avec 42 % des 54 083 voix enregistrées.

Ce sera la deuxième fois que des hockeyeuses prendront officiellement part à ce concours d’habiletés. L’an dernier, à San Jose, l’Américaine Kendall Coyne Schofield avait fait bonne figure en terminant septième sur huit à l’épreuve du patineur le plus rapide.

Themes
ICO