logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Environnement: Legault veut éviter une crise des gilets jaunes

Source ID:7e41387e87a031ae9224bdf66c3cb0c5; App Source:StoryBuilder

François Legault... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

François Legault

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

(MONTRÉAL) Bien qu'il se dise prêt à attaquer de front la crise climatique, François Legault exclut d'imposer de nouvelles taxes ou tarifs verts, craignant une crise sociale comme celle des gilets jaunes en France.

« Je ne ferai pas ce que M. Macron a fait », a dit le premier ministre à son arrivée au conseil général de la Coalition avenir Québec, qui se déroule sous le thème de l'environnement.

Les 1200 militants rassemblés à Montréal en fin de semaine débattront de 32 résolutions sur « l'économie verte ». Ces mesures visent entre autres à mieux soutenir le transport collectif, améliorer la gestion des déchets et réduire l'usage des pesticides en agriculture.

D'entrée de jeu, M. Legault a été formel : son gouvernement n'imposera pas de nouvelles taxes pour décourager les comportements polluants, par exemple en ciblant les automobilistes.

« Il n'est pas question de mettre des péages ou des taxes nouvelles, a dit M. Legault. On s'est engagés à ce qu'il n'y ait aucune nouvelle taxe, aucun péage qui soit augmenté de plus que l'inflation. Très peu ici, au Québec. »

L'automne dernier en France, une nouvelle taxe sur les carburants qui visait à réduire les émissions de gaz à effet de serre a provoqué un vaste mouvement de contestation, le mouvement des gilets jaunes. Cette crise a pris de l'ampleur et a mené à de violentes manifestations dans l'Hexagone, en plus d'inspirer plusieurs mouvements semblables dans d'autres pays.

M. Legault souhaite s'attaquer aux changements climatiques de manière « pragmatique », sans toutefois causer un tel ressac.

Le ministre de l'Environnement, Benoit Charette, a abondé dans le même sens.

« On a été très clairs : il n'y a pas de péages sur les routes en vue, il n'y a pas de projet de taxer l'essence davantage qu'elle l'est déjà. »

Plus de détails à venir.

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO