logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

François Legault en visite à Sept-Îles

Le premier ministre François Legault est arrivé à Sept-Îles en début de soirée jeudi pour une activité partisane avec les membres de son parti sur la Côte-Nord.

C'est la première fois qu'il revenait dans la région depuis son élection.

La candidate caquiste défaite dans la circonscription de Duplessis l’a accueilli ainsi que le ministre responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien.

L’activité partisane n’était pas ouverte aux médias.Le maire veut faire avancer le dossier de la 138

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, a préféré ne pas participer à l'activité de financement, mais il sera présent lors d'une importante annonce à la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire vendredi matin.

Il compte profiter de la présence du premier ministre du Québec et du ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, pour les interpeller au sujet du prolongement de la route 138 en Basse-Côte-Nord.

Réjean Porlier constate que Québec et Ottawa se lancent la balle dans le dossier du prolongement de cet axe majeur dans la région.

«Les astres sont alignés parce que les élections fédérales sont à nos portes. On ne s'en est jamais cachés, on est bien conscient de l'importance de ce dossier à travers la prochaine élection», a-t-il dit.

«M. Garneau va être ici. Le premier ministre du Québec va être chez nous. Alors naturellement, on va sensibiliser notre premier ministre à l'importance de donner un signal à Ottawa qui nous dit attendre le signal de Québec.»Réponse évasive de Legault

Interrogé à ce sujet, le premier ministre François Legault a rappelé les engagements de son gouvernement.

«On parle de deux tronçons, 600 millions de dollars, sur lesquels on se commet, ce qui est déjà une partie très importante. Évidemment, Ottawa, c'est le bon temps de les interpeller. Il y a une élection fédérale qui s'en vient cet automne. Alors on va avoir besoin de réponses, des libéraux, des conservateurs, des gens qui aspirent à gouverner au fédéral", a-t-il affirmé le sourire aux lèvres

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO