logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Ils jouent toujours aux cartes après 75 ans de mariage

Deux amoureux qui célèbrent leur 75e anniversaire de mariage se disent encore bonne nuit chaque soir, même si la maladie les sépare de deux kilomètres.

Claire Grenier, 96 ans, et Benoît Diamond, 97 ans, se sont rencontrés un soir d’hiver enneigé à Saint-Étienne-des-Grès, en Mauricie, dans les années 1940, autour d’une partie de 500.

Une photo de leur mariage, célébré le 26 août 1944, à Saint-Boniface, en Mauricie.

Photo courtoisie

Une photo de leur mariage, célébré le 26 août 1944, à Saint-Boniface, en Mauricie.

Elle n’a pas ressenti le coup de foudre, mais il a persisté à vouloir se rapprocher d’elle. Tous deux avaient grandi sur des fermes et avaient 12 frères et sœurs.

Ils se sont finalement mariés à Saint-Boniface, le 26 août 1944, en même temps qu’un autre couple. Le temps était radieux.

Mme Grenier se souvient d’un repas à Trois-Rivières pendant leur voyage de noces, qui a duré deux jours.

« Savez-vous combien ça nous a coûté, un souper avec du steak haché ? Trente-trois cents. On n’avait pas d’argent. On a pris le menu du jour », raconte-t-elle.

Déménagement

Claire Grenier et Benoît Diamond ont eu trois enfants : Michel, en 1945, Micheline l’année suivante, et Renald, en 1952.

La vie les a menés au Saguenay–Lac-Saint-Jean, où M. Diamond a travaillé à la construction d’un barrage, puis ils sont revenus en Mauricie avant de partir pour Montréal.

Dans la métropole québécoise, M. Diamond a travaillé comme menuisier pendant qu’elle s’occupait de pensionnaires.

« On s’est toujours entendus. On n’a jamais eu de grosses chicanes. On était toujours d’accord. On avait les mêmes goûts », raconte Mme Grenier.

Benoît Diamond et Claire Grenier jouent régulièrement aux cartes au centre d’hébergement et de soins de longue durée, où vit l’homme de 97 ans.

Photo courtoisie

Benoît Diamond et Claire Grenier jouent régulièrement aux cartes au centre d’hébergement et de soins de longue durée, où vit l’homme de 97 ans.

La dame demeure depuis 57 ans dans la maison que son mari a construite, dans le secteur de Pointe-aux-Trembles, à Montréal.

Sauf que lui, il n’y est plus depuis un peu plus de trois ans.

Après quelques années à parcourir le monde, notamment en France, en Espagne, aux États-Unis, à Cuba et en République dominicaine, la maladie a mené M. Diamond à un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), à environ deux kilomètres de sa douce.

Un repas à la cafétéria

Cette dernière va quand même le voir tous les jours et il lui téléphone tous les soirs pour lui souhaiter bonne nuit. Ils jouent toujours aux cartes ensemble, presque quotidiennement.

« Il est bien sérieux quand il joue aux cartes. Il ne parle pas », dit Mme Grenier, pleine d’amour pour son homme.

Ils célébreront leur 75e anniversaire de mariage demain. Pour leurs noces d’albâtres, ils partageront simplement un repas avec leurs enfants dans la cafétéria de l’établissement.

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO