Canada

Iran: HRW réclame une enquête après des incidents meurtriers près de la frontière pakistanaise

Navigation
close
Iran: HRW réclame une enquête après des incidents meurtriers près de la frontière pakistanaise

Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Beyrouth | Human Rights Watch (HRW) a dénoncé l'usage «excessif» de la force lors d'incidents qui ont fait au moins dix morts dans une région du sud-ouest de l'Iran proche de la frontière pakistanaise, selon l'ONG qui appelle les autorités iraniennes à mener une enquête «transparente et impartiale». 

Les violences se sont produites le 22 février dans la province du Sistan-Balouchistan, indique HRW dans un communiqué publié jeudi soir à Beyrouth.

Selon la Campagne des activistes baloutches, un site internet qui rend compte des violations des droits humains dans la région, les Gardiens de la Révolution (armée idéologique de l'Iran) ont bloqué la route que les résidents utilisent pour transporter du carburant au Pakistan dans la zone frontalière d'Eskan, dans la province du Sistan-Baloutchistan, ajoute le communiqué de HRW.

Au moins 10 Baloutches ont été tués et cinq blessés dans des affrontements, selon la même source.

À la suite de ces incidents, «les autorités iraniennes devraient de toute urgence mener une enquête transparente et impartiale», a déclaré Tara Sepehri Far, chercheuse sur l'Iran à HRW.

L'ONG a par ailleurs accusé les autorités iraniennes de recourir «de plus en plus fréquemment» depuis trois ans à «des coupures d'internet à grande échelle pendant les périodes de troubles et de protestations» dans cette région, qui «violent de nombreux droits, notamment le droit à la liberté d'expression».

De son côté, le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI, opposition en exil) a indiqué qu'à la suite des incidents meurtriers «de nombreux commerces et commerçants à Zahedan, Iranshahr, Khash, Sarbaz et ailleurs (avaient) fermé leurs magasins et (s'étaient) mis en grève pour protester contre le massacre de Saravan», précise le CNRI dans un communiqué qui fait état de plusieurs dizaines de morts.

Selon le vice-gouverneur du Sistan-Balouchistan, Mohammad-Hadi Marashi, des personnes ont attaqué et endommagé mardi le bureau du gouverneur de Saravan, une ville proche de Shamsar, avant de s'enfuir.

Province déshéritée majoritairement sunnite et baloutche, le Sistan-Balouchistan a été déstabilisé de 2005 à 2010 par une rébellion menée par un groupe baloutche sunnite.

Les attentats ou les accrochages entre forces de l'ordre et groupes armés y restent fréquents. Téhéran impute ces violences à des groupes djihadistes ou séparatistes et accuse Islamabad de les soutenir.

Football news:

Contrast before the whistle in Prague: Slavia players lined up in front of a kneeling Arsenal
Unai Emery: I am used to matches against my former clubs, so the games with Arsenal are not something new
I drink beer, champagne, red wine. I eat cheese and caviar. Figo about watching football
Figo about Messi and Ronaldo: Truffles with caviar is difficult to compare
Pogba on the substitution at half-time: They tried to provoke me for the 2nd yellow card. The coach decided that it would be better if I left the field before the red
Ole Gunnar Solskjaer: Manchester United are in for a real European battle with Roma. We are good against the Italians
Mikel Arteta: An important victory at a crucial moment, but it will be difficult for Arsenal. Emery is the most successful coach in the history of the Europa League