Canada

Justin Trudeau ne rejette pas une hausse des transferts en santé

Le premier ministre Justin Trudeau assure qu’il est ouvert à discuter d’une hausse des transferts en santé aux provinces, mais martèle que sa priorité est le soutien ponctuel pour contrer la COVID-19.

• À lire aussi - Soins de longue durée: le gouvernement Legault dénonce les normes «inacceptables» d'Ottawa

• À lire aussi - Rencontre fédérale-provinciale sur la santé et la COVID-19 le 10 décembre

«On [sera] là avec les premiers ministres des provinces, la semaine prochaine, pour parler des dépenses en matière de santé dans les années à venir, mais maintenant, vous allez comprendre que notre priorité c’est d’aider les Canadiens à passer à travers cette crise-ci», a-t-il dit mardi en point de presse devant sa résidence de Rideau Cottage.

La rencontre réclamée depuis longtemps sur les transferts en santé aura finalement lieu le 10 décembre. La mise à jour économique déposée par Ottawa, lundi, reste muette sur la demande des premiers ministres provinciaux de faire passer la part du fédéral pour couvrir les coûts en santé de 22% à 35% du total, avec ses transferts annuels.

Or, M. Trudeau soutient qu’il ne faut pas du tout y voir une fin de non-recevoir et qu’il a «hâte» d’aborder la question avec ses homologues. «Mais on n’allait pas annoncer, dans cet énoncé économique, des investissements récurrents à long terme quand on doit mettre l’accent sur le contexte actuel», a-t-il fait valoir.

Il s’est en outre permis de souligner que les investissements ponctuels faits depuis le début de la crise de la COVID-19 pour soutenir les systèmes de santé des provinces équivalent à une hausse de plus du quart des transferts pour cette année.

Vote de confiance à venir

Par ailleurs, le premier ministre a confirmé que son gouvernement se soumettra à un nouveau vote de confiance dans la foulée du dévoilement de sa mise à jour économique. Sa ministre des Finances, Chrystia Freeland, a inscrit au feuilleton qu’elle déposera bientôt un projet de loi incluant certaines mesures annoncées.

«C’est un énoncé économique d’automne et des mesures économiques qui seront, bien sûr, une question de confiance, mais je suis raisonnablement confiant qu’aucun parti d’opposition ne veut des élections en ce moment et je n’en veux certainement pas», a-t-il dit.

Tous les partis d’opposition ont critiqué la mise à jour économique, lundi, mais on ne sait pour l’heure pas comment ils voteront. Il reste aussi à voir ce que le projet de loi à être déposé inclura exactement.

Football news:

Barcelona will not buy Garcia this winter
Monaco scored 36 points in the first 20 games of the seasons. More than it was under Jardim
Rivaldo: Koeman deserves respect for the trust of young people. Zidane stopped doing that
Roma cannot beat Lazio in 4 consecutive matches
Mourinho on extending the lease of the Bale: Not a second was said about it
Neuer - best goalkeeper of the decade, Buffon-2nd, Courtois-3rd (IFFHS)
Bruno picked up 4 Player of the Month awards in 2020. Ronaldo, Henry and Lampard had the same number-but for a career in the Premier League