Canada

La Chine espère produire 610 millions de doses/an de vaccins contre la COVID-19

PÉKIN | La Chine prévoit d’être en capacité d’ici à la fin de l’année de produire 610 millions de doses par an de plusieurs vaccins contre la COVID-19, ont annoncé vendredi à Pékin des responsables chinois de la santé qui assurent que leur pays est en tête dans ce domaine.

• À lire aussi: Un onzième vaccin contre la COVID-19 entre en phase 3 d’essais cliniques 

• À lire aussi: Johnson & Johnson lance la dernière étape d’un essai clinique sur un vaccin

• À lire aussi: Le port du masque réduirait la gravité de la COVID-19, selon une étude

Cette production annuelle devrait être portée à plus d’un milliard de doses dès 2021, ont-ils ajouté au cours d’une conférence de presse.

La mise au point de onze vaccins chinois, sur 59 projets au total, est désormais entrée dans la phase des essais cliniques, a à cet égard souligné Wu Yuanbin, du ministère de la Santé.

«À présent, le travail de recherche et de développement en Chine de vaccins contre la COVID-19 occupe dans l’ensemble une position de premier plan», a-t-on ajouté de même source.

«Nous avons constaté que l’innocuité vaccinale était à un bon niveau et qu’il n’y avait pas eu de graves effets indésirables», a encore dit Wu Yuanbin.

Des centaines de milliers de personnes ayant un emploi jugé essentiel dans les ports, les hôpitaux et dans d’autres zones à haut risque se sont déjà vu administrer à titre expérimental un vaccin depuis juillet, ont affirmé ces responsables, selon lesquels ce programme a également le soutien de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

«L’innocuité du vaccin utilisé dans l’urgence a été totalement authentifiée, mais son efficacité n’a pas été complètement certifiée», a de son côté noté Zheng Zhongwei, de la Commission nationale de la santé, promettant que le produit final serait «accessible» au grand public.

Deux vaccins fabriqués par la société China National Biotec Group (CNBG), une filiale de Sinopharm, ont été testés sur plus de 35 000 personnes au Moyen-Orient, a souligné Wu Yuanbin.

Un autre grand producteur chinois de vaccins, Sinovac, a quant à lui procédé à des essais en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est.

Un vaccin mis au point en commun par CanSino Biologics et l’armée chinoise devrait lui aussi donner lieu à des tests à l’étranger, cette fois dans des pays européens et asiatiques qui ont donné leur accord, selon ces responsables.

La Chine est dans le collimateur de plusieurs nations occidentales, États-Unis en tête, qui lui reprochent une réaction trop tardive après la découverte du nouveau coronavirus dans la ville chinoise de Wuhan en décembre 2019.

La mise au point dans ce pays d’un ou plusieurs vaccins contre la COVID-19 lui permettrait à cet égard de redorer son blason.

Football news:

Lopetegui Pro 0:0 with Chelsea: Sevilla showed a good team game
Rashford on victory over PSG: Manchester United now have a strong position in the group
Nagelsmann victory over Istanbul: Not fully satisfied with the game Leipzig was fatigue, not the most effective pressure
Goalkeeper Brugge Croat about 2:1 with Zenit: We proved that we should not be considered outsiders of the group
Manchester United won again in Paris with a late Rashford goal. An unexpected hero - a 22-year-old reservist who has not been on the field since December 2019
Jurgen Klopp: first Oliver didn't see the moment, then VAR forgot the rules. And the consequences came only for van Dijk and Tiago
Favre on the defeat against Lazio: Dortmund lacked determination. We needed to play an outstanding game, and we didn't