logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

La Malbaie se dissocie de l’attaque homophobe

LA MALBAIE | Deux jours après une agression contre un designer homosexuel et son fiancé, de nombreux résidents de La Malbaie se dissocient de cet « incident isolé » et assurent que leur ville n’est pas un endroit où règne un climat d’homophobie.

Markantoine Lynch-Boisvert et son fiancé, Alex James-Taboureau, festoyaient au bar Le Jazz, à La Malbaie, dans la nuit de vendredi à samedi, lorsqu’ils ont été agressés par trois individus à la sortie de l’établissement, vers 3 h du matin.

Markantoine Lynch-Boisvert

Photo Facebook

Markantoine Lynch-Boisvert

Selon les deux hommes, les motivations de leurs agresseurs reposaient sur le fait qu’ils sont homosexuels. Tout au long du week-end, cette nouvelle a soulevé un tollé aux quatre coins du Québec.

« Tout acte de violence à La Malbaie, selon moi et les citoyens que je représente, est déplorable, que ce soit envers un gai, une lesbienne ou tout autre LGBT », a fait savoir le maire de la municipalité de 8200 résidents, Michel Couturier.

Des résidents du secteur rencontrés par Le Journal sur la rue du Quai, où est situé le bar Le Jazz, s’indignaient eux aussi de l’incident et de ses motifs présumés.

Des messages véhiculés sur les réseaux sociaux leur font craindre qu’une image négative de la ville soit dépeinte après cet incident.

« Inconcevable »

« C’est le même crime qu’un crime racial, aussi grave que de battre une personne parce qu’elle est obèse ou pas belle. C’est inconcevable, inconcevable », rumine Stéphane Gravel, copropriétaire du Resto Tandem, à un jet de pierre du lieu de l’agression.

« Je trouve que l’ampleur est trop grande quand on se fait dire que les gens de Charlevoix sont homophobes, regrette un résident de Pointe-au-Pic. Au contraire, il y a plusieurs gais et lesbiennes qui habitent ici et ils savent qu’ils sont en sécurité. »

« De là à dire que La Malbaie est intolérante, c’est totalement faux », renchérit le maire Couturier. Markantoine, un designer montréalais, a abondé dans le même sens dans une publication Facebook. « Dernière chose, NO BOYCOTT de La Malbaie/Charlevoix, c’est un cas isolé et un trop beau coin de pays pour être mis de côté », a-t-il déclaré sur le réseau social.

Prudence

S’il qualifie lui aussi l’agression d’« incident isolé », le maire de La Malbaie estime néanmoins qu’il « est raisonnable d’être prudent » face aux motifs derrière l’agression.

« Attendons l’enquête. C’est déplorable, et si les coupables ont fait ça dans le sens qu’on le dit, ils paieront pour leur geste, tempère Michel Couturier. L’enquête en dira sûrement plus. »

Des démarches policières ont été entamées samedi après qu’une plainte eut été déposée à la Sûreté du Québec. Pendant ce temps, Markantoine se trouve toujours dans un centre hospitalier en attente d’être opéré. « Il reste encore la reconstruction faciale. Les médecins attendent que ça désenfle. Il en a encore pour des semaines et des mois », a indiqué sa mère, Chantal Lynch, en entrevue à TVA Nouvelles.

Le bar Le Jazz a refusé de répondre aux questions du Journal, le propriétaire, Mathieu Lapointe, affirmant qu’il allait rester muet jusqu’à la fin de l’enquête policière.

Vives réactions

De nombreuses personnalités publiques et politiques ont vivement réagi au récit d’horreur vécu par le couple qui a terminé de façon abrupte son périple, censé souligner le lancement de la nouvelle collection de Markantoine dans les magasins Simons.

Le premier ministre François Legault a notamment décrié « un geste inacceptable et révoltant, qui n’a pas sa place au Québec ». La mairesse de Montréal, Valérie Plante, s’est dite « de tout cœur » avec les deux hommes « attaqués [...] pour avoir été eux-mêmes », ajoutant qu’il est « triste et inquiétant de constater de tels gestes homophobes ».

— Avec la collaboration de l’Agence QMI

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO