Canada

La nouvelle «maison» des Blue Jays

Le Sahlen Field est fin prêt à accueillir les Blue Jays de Toronto, ceux-ci devant disputer leur première rencontre à «domicile» en 2020, mardi soir. 

• À lire aussi: Mitch Moreland fait mal aux Blue Jays

• À lire aussi: Nashville avant Montréal?

N’ayant pas eu l’autorisation du gouvernement canadien de jouer ses matchs locaux dans la Ville Reine, l’équipe du baseball majeur a décidé de se tourner vers les installations de son club-école au niveau AAA, les Bisons de Buffalo.

Les Jays n’ont cependant pas pris le stade comme il l’est habituellement. L’organisation a voulu faire en sorte que la formation se sente vraiment à la maison.

«L’un des objectifs qui nous a été imposé par Ross [Atkins, le directeur général] et Charlie [Montoyo, le gérant] était de faire en sorte que ça ressemble le plus possible à chez nous, a indiqué la vice-présidente au marketing et des opérations commerciales du club, Marnie Starkman, au site internet de son organisation. Ça ne ressemble pas exactement à la maison, mais tout ce que nous avons pu faire, nous l’avons fait.»

Concrètement, il y a maintenant des logos des Blue Jays un peu partout dans le Sahlen Field et le bureau de Montoyo est pratiquement identique à celui qu’il possède à Toronto.

Le personnel à Buffalo a également pris le temps de peindre les numéros de Roberto Alomar (12), Roy Halladay (32) et Jackie Robinson (42) sur l’un des murs du champ extérieur. Ceux-ci sont les numéros retirés par les Blue Jays.

Un avantage?

Du côté des joueurs, ils sont assez heureux d’avoir un domicile en 2020, même si cela implique une certaine régression au niveau du confort.

«Nous devrions être capables de bien nous installer là-bas, a dit le voltigeur Randal Grichuk, la semaine dernière. Évidement que nous aimerions mieux être dans un stade des ligues majeures, mais nous allons nous en contenter et en tirer le meilleur parti.»

Justement, jouer au Sahlen Field pourrait représenter un avantage pour les Jays. Ceux-ci ont une très jeune équipe et plusieurs de leurs joueurs ont évolué récemment avec les Bisons. C’est notamment le cas du lanceur partant Nate Pearson.

«J’aime vraiment la butte, elle est superbe et grande, a affirmé l’artilleur de 23 ans. J’avais l’impression que je pouvais dominer les frappeurs. J’aime penser que c’est un stade fait pour les lanceurs et non pour les frappeurs.»

En plus de Pearson, Vladimir Guerrero fils, Bo Bichette, Cavan Biggio et Lourdes Gurriel fils ont aussi joué au Sahlen Field dans les dernières années.

Ceux-ci retrouveront donc leur ancien domicile mardi soir, lorsque les Marlins de Miami seront de passage pour une courte série de deux rencontres.

Football news:

Pep Guardiola: no one cares about the players. There were 2 weeks of pre-season, and now matches every 3 days, and so 11 months
Akanji about 0:2 from Augsburg: Borussia showed too little in attack and defense
Hummels 0:2 in Augsburg: Borussia played well in many aspects, but did not create enough chances
Schalke have not won the Bundesliga in 18 consecutive rounds. The total score of the first two games of the season is 1:11
Real won with the help of VAR and decommissioned forwards. Jovic earned a penalty, mayoral a penalty
Robles on refereeing the match with Real Madrid and VAR: dubious episodes are always Interpreted in favor of top clubs
Conte on 4:3 with Fiorentina: impressed with Inter's attack. We didn't have enough balance, we paid for it