Canada

La santé d’abord, le travail ensuite

Les personnes qui vivent avec des aînés et d’autres proches à risque de contracter la COVID-19 doivent éviter à tout prix de retourner au travail, rappellent les autorités de santé publique du Québec.

• À lire aussi: Des postes à combler au plus vite partout au Québec

• À lire aussi: Boom d’embauches dans les services essentiels

• À lire aussi: D’un extrême à l’autre

• À lire aussi: Le chômage pourrait atteindre 25%

• À lire aussi: Difficile de recruter en région

Face aux mises à pied massives survenues depuis deux semaines et aux criants besoins de main-d’œuvre dans les épiceries et les magasins essentiels, il peut être tentant d’aller déposer son curriculum vitae à ces endroits.   

Or, ce serait une erreur si son entourage est à risque. D’autant plus que travailler dans un entrepôt ou une épicerie pourrait accroître les risques de devenir malade, malgré les nombreuses précautions prises par les employeurs.   

« Il faut tenir compte de qui on est », dit Christian L. Jacob, président de l’Association des microbiologistes du Québec.   

« Si je suis dans la mi-trentaine, sans diabète, maladie du cœur ou d’autres troubles qui pourraient me mettre à risque, c’est une chose. Si je suis un fumeur de 65 ans, c’en est une autre. Si je vis avec un aîné, on évite [de travailler] », expose l’expert, qui donne depuis quelques semaines des ateliers concernant les mesures à prendre pour éradiquer la COVID-19 en milieu de travail.   

La décision de travailler ou non peut être déchirante pendant cette période de grande incertitude économique. M. Jacob fait appel à la responsabilité de tous pour éviter la transmission de la maladie dans ces lieux publics.  

Nombreuses mesures  

Nombre d’employeurs font actuellement des pieds et des mains pour assurer que les standards exigeants de santé et sécurité implantés depuis le début de la crise soient respectés à la lettre, soutient Jean-François Belleau, directeur des relations gouvernementales et publiques du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD).  

Dans les épiceries Metro comme ailleurs, on a par exemple posé des plaques protectrices d’acrylique (« plexiglas ») à l’avant et au dos du poste de travail des caissiers et revu la fréquence du nettoyage des surfaces.   

« C’est sûr qu’il y a un paradoxe. On dit aux gens de rester chez eux, mais on les invite à soumettre leur candidature. Cela dit, si on est en forme, qu’on n’a pas de symptômes, on vous invite à venir nous voir », dit M. Belleau.

Football news:

Herrera on Neymar and Mbappe: PSG don't sell stars, they buy them
Enrique on the 2015 Champions League final: Told the team: the Worst thing that can happen is to be a Juve player in a match against Barca
Gladbach shows how the concepts of Cruyff and Guardiola can be applied
Mertens will extend his contract with Napoli until 2022. He turned Chelsea down
Crouch, Ronaldo, Ramos and bale were included in the symbolic van der Vaart team
In Serie A, the rule of 5 substitutions per match was approved
Agent: in 2018, Lautaro could have moved to Roma for 8 million euros, but they refused