Canada

Les vers blancs détestent quand votre gazon est long

Une étude réalisée à l’Université du Québec à Trois-Rivières conclut qu’on complique grandement la vie des vers blancs en laissant la pelouse plus longue. 

L’été 2013 a été la saison des vers blancs à Trois-Rivières. Les terrains sportifs de la ville ont été infestés, comme des centaines de pelouses de citoyens. 

Un peu partout, le gazon devenait jaune et frotter son pied au sol suffisait à révéler les bestioles qui se nourrissent des racines de la pelouse.  

Depuis, la Ville investit 30 000 $ par année pour protéger ses terrains. 

« Lorsque l’herbe est plus haute, les insectes adultes causant les vers blancs ont plus de difficulté à aller pondre leurs œufs au sol, donc il y a moins de vers blancs », résume Cynthia Simard, de la Ville. 

Les vers blancs deviennent ensuite des scarabées japonais ou des hannetons. 

Christopher Watson, stagiaire postdoctoral en sciences environnementales à l’Université du Québec à Trois-Rivières, est l’auteur de cette étude faite en partenariat avec la Ville. 

Écologie et économie

L’analyse, qui compile une quarantaine d’études indépendantes, conclut qu’une pelouse plus longue résistera mieux aux sécheresses et aux plantes envahissantes, comme l’herbe à poux. Elle présentera une meilleure biodiversité et coûtera moins cher d’entretien. 

« Juste attendre une semaine de plus avant de tondre, ou cinq centimètres plus long, cela apporte une différence significative », précise-t-il. 

Pour la Ville, il s’agit d’une meilleure pratique environnementale et d’une économie d’argent. 

Si elle réduisait la tonte des terrains fortement utilisés de 15 à 10 fois par été, et la coupe des terrains peu utilisés de trois à une fois par année, les coûts pourraient passer de plus de 800 000 $ à environ 550 000 $. 

Il est cependant trop tôt pour chiffrer les gains en lien avec les premiers pas de la Ville dans ce dossier. 

Vie d’insectes

Le chercheur estime qu’il faut également s’attaquer aux préjugés entourant une herbe plus longue. 

« C’est un enjeu un peu difficile parce que la plupart des citoyens dans une ville n’aiment pas les insectes », laisse-t-il tomber. 

Statut Facebook de l’acteur Leonardo DiCaprio, qui a relayé les résultats de cette étude en janvier.

Capture d'écran tirée de Facebook

Statut Facebook de l’acteur Leonardo DiCaprio, qui a relayé les résultats de cette étude en janvier.

Fait cocasse : l’acteur Leonardo DiCaprio a publié sur Facebook un lien portant sur cette étude en janvier.  

« C’est bon ! Mais ce n’est pas la raison pour laquelle on fait l’étude. Ça reste quand même une façon d’apporter la science au public », commente Christopher Watson. 

Football news:

Nagelsmann about sparring with Simeone, He wants to win even on the way to the locker room. Amazing coach
Hans-Dieter flick: Messi is by far the best player in the world in recent years. It cannot be compared with Levandovsky
Whether he can challenge the appointment of a Dutch referee for the match against city. If the English win, Ajax will be in the Champions League group
Bruno Fernandes: Winning the Europa League will be important for next season. Manchester United wants to win the Premier League
Leipzig midfielder Adams to PSG: we are confident
Keylor Navas may miss the match against Leipzig due to a hip injury
Chelsea plans to buy rice. West ham demand more than 80 million pounds for the prop