This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

«Nous»: le rôle le plus important de la jeune carrière de Nicolas Fontaine

Le comédien Nicolas Fontaine est en pleine ascension et la nouvelle série de Club illico «Nous» lui offre le plus important rôle de sa carrière naissante. 

Il y interprète Alexis, qui est lié à quatre autres jeunes venus au monde dans le même hôpital à quelques jours d’intervalle, au printemps 1997. Deux épisodes ont été présentés aux médias, mercredi, dans lesquels son personnage, qui est bipolaire, cesse de prendre sa médication. 

Il fait même une crise d’angoisse dans le monte-charge du centre Nous, où il se retrouve avec les autres protagonistes nés pratiquement en même temps que lui, dont Camille (Marianne Fortier) avec qui il vit un véritable coup de foudre. 

On ne sait pas pourquoi ni exactement comment le destin les a réunis 24 ans plus tard, mais un lourd secret enveloppe l’histoire écrite par Dominique Parenteau-Lebeuf et réalisée par Yannick Savard («Piégés»). 

«Il y a tellement d’aspects différents d’Alexis qu’il fallait que je découvre. Ce n’est pas un personnage unidirectionnel. C’est vraiment un personnage complexe et je trouve un grand plaisir à manœuvrer à travers toutes les émotions et toutes les épreuves auxquelles il fait face. Je pense que beaucoup de gens vont s’attacher à lui», a dit Nicolas en marge du visionnement, promettant des émotions en montagne russe pour Alexis. 

Nicolas partage l’écran avec Marianne Fortier, Chanel Mings, Laetitia Isambert et Kevin Ranély, des camarades qui, comme lui, brillent de plus en plus dans le milieu. 

«Ce qui est vraiment magique dans cette série-là, c’est que tout le monde s’entend bien sur le plateau», a dit Nicolas, qui revenait d’un voyage de trois semaines en France, au moment de l’entrevue. 

La série produite par Duo Productions, avec la collaboration de Québecor Contenu, met aussi en vedette Élise Guilbault, Marc Béland, Macha Limonchik, Patrick Goyette, Ted Pluviose, Louis Champagne, Myriam LeBlanc, Louise Latraverse, Monique Spaziani et Myriam De Verger, pour ne nommer que ceux-là. 

En table ronde, le réalisateur Yannick Savard a indiqué que jusqu’à cinq saisons de 24 épisodes pourraient être tournées. Si la première met à l’avant-plan Camille, la deuxième pourrait explorer plus en profondeur le personnage campé par Nicolas Fontaine. 

«Contrairement à d’autres séries dans lesquelles j’ai joué des garçons qui n’avaient pas trop de problèmes, Alexis m’a donné du jus pour aller voir ce que vit une personne bipolaire, ce que les médicaments font. Une crise de panique, ce n’est pas tous les jours qu’on en vit. Personnellement, je n’en ai jamais vécu. Ça a été des recherches sur la maladie, comment je pourrais le mieux interpréter ça», a dit le comédien, qui est apparu pour la première fois à la télé en 2015, dans «30 vies». 

Depuis, on a notamment pu le voir dans «District 31», «Max et Livia» et «Six degrés». Parfaitement bilingue, il travaille également dans la langue de Shakespeare. Il vient par ailleurs de terminer le film «La cordonnière», de François Bouvier. 

Il n’a pas fait d’école de théâtre – il a étudié en informatique – et a commencé à tourner des pubs quand il était encore enfant. En plus d’aimer le jeu, il s’intéresse à la production, ce qui lui permet de se tenir occupé quand les caméras ne tournent pas. Il a notamment produit le long métrage «La Marina» ainsi que des clips. 

À voir aussi