This article was added by the user Anna. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Pauvres infirmiers antivax, bou, hou, hou!

Ainsi, selon Me Natalia Monole, l’avocate qui défend les travailleurs de la santé qui ne veulent pas se faire vacciner, ces récalcitrants ne sont pas des anti-vax, ils ne contestent pas l’utilisation du vaccin pour protéger la population et lutter contre la pandémie, après tout, ce sont des professionnels, ils croient à la science et aux avancées de la médecine !

Non, ces individus refusent juste le vaccin POUR EUX.

UNE POSITION QUI NE PASSE PAS

Vous voyez la nuance ?

Ce ne sont pas des coucous, noooon !

Ce sont juste des maudits égoïstes qui veulent profiter du sens du devoir de 85 % de la population pour être protégés !

Heu...

Et cette mise au point de l’avocate est censée nous rendre ces gens plus sympathiques ?

Désolé, Me Manole, mais comme dirait mon ami français, « ça ne le fait pas ».

Imaginez si les gardes côtiers épousaient la même logique...

« On n’est pas contre le port des vestes de flottaison quand on est sur un plan d’eau, c’est la meilleure façon de ne pas se noyer, et on conseille à tous les citoyens, quel que soit leur âge, d’en porter une lorsqu’ils pratiquent un sport ou un loisir aquatique... On revendique juste le droit de ne pas en porter ! »

Idem pour les médecins et les chirurgiens qui ne voudraient pas se laver les mains sous prétexte que l’utilisation à répétition de savon ou de désinfectant affaiblit le système immunitaire...

Ça serait très mal perçu par la population. 

Je m’excuse, mais les travailleurs de la santé qui refusent le vaccin ont beau multiplier toutes les acrobaties mentales possibles et impossibles pour tenter de nous convaincre du bien-fondé de leur position, ça ne passe juste pas.  

La réalité est simple : si tu es chirurgien, médecin, infirmier ou préposé et que tu ne vois pas que c’est important de te faire vacciner pour protéger les malades que tu côtoies chaque jour, eh bien, désolé, mais tu n’as pas ta place dans le système de santé.

Point final. 

Ça serait comme un prêtre qui ne croit pas en Dieu. 

Ou un prof de français qui fait plein de fautes. 

LE MONDE À L’ENVERS

« Le préjudice pour les travailleurs qui perdront leur emploi parce qu’ils ne veulent pas se faire vacciner est très important, de dire Me Natalia Manole. Ces gens-là devront vendre leur maison, même quitter le Canada pour certains. Ils font de la dépression, de l’anxiété. »

Bou hou hou.

Attendez, je vais aller chercher un Kleenex, vous me faites brailler.

Et le préjudice causé aux malades qui voudraient se faire traiter par des gens vaccinés, vous en pensez quoi ?

Ils n’ont pas de droits, ces malades ?

La dame qui est à l’hôpital n’aurait pas le droit d’exiger d’être traitée par un infirmier vacciné... mais un infirmier aurait le droit de revendiquer le droit de ne pas se faire vacciner ?

Voulez-vous rire de moi ?

C’est le monde à l’envers. 

Bientôt, on va permettre aux détenus de posséder un téléphone cellulaire, mais on va l’interdire aux gardiens de prison !

Malheureusement, les travailleurs de la santé qui refusent le vaccin tiennent le gouvernement par les bijoux de famille...