logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Piles et service AppleCare: une action collective autorisée contre Apple

MONTRÉAL | Une action collective visant le géant Apple sur la question de l’obsolescence programmée a été autorisée mardi par la Cour supérieure.

Déposée au nom de deux demandeurs, la poursuite en action collective contre le géant Apple vise les clients qui ont acheté des produits Apple (munis d’une pile rechargeable) depuis le 29 décembre 2014, ainsi que ceux qui ont acheté le service AppleCare sans être informés de leur garantie légale. Dans le second groupe, les achats remontent au 20 décembre 2015.

La poursuite allègue qu’Apple ne respecte pas ses obligations légales découlant de la Loi sur la protection du consommateur du Québec. Elle réclame des dommages-intérêts compensatoires d’un montant à déterminer, ainsi que des dommages-intérêts punitifs d’un montant de 300 $ par membre du groupe.

L’action collective a été autorisée mercredi par la juge Chantal Corriveau qui a attribué aux deux demandeurs, Raphael Badaoui et Benjamin Loeub, le statut de représentants.

Dans le cas du premier cité ci-haut, il a acheté un iPhone 6 en 2014, pour la somme de 969 $, mais soutient que, deux ans plus tard, il devait constamment recharger la pile pour pouvoir utiliser l’appareil.

Ce dernier «reproche aux défenderesses d’obliger les consommateurs qui achètent leurs produits à défrayer le coût de remplacement de la pile rechargeable de leurs appareils», peut-on lire dans la décision.

Dans le second cas, Benjamin Loeub «conteste le coût des garanties prolongées et le manque d’information communiqué préalablement à la vente».

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO