logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Séries LHJMQ : les Saguenéens gardent la tête haute

SAGUENAY | Malgré les deux défaites subies aux mains de l’Océanic de Rimouski lors des deux premiers matchs de la série, les Saguenéens de Chicoutimi ont rapidement tourné la page et tenteront de se venger, dès mardi soir devant leurs partisans au Centre Georges-Vézina.

Les façons dont les Saguenéens se sont inclinés peuvent paraître frustrantes. Dans les deux cas, l’Océanic s’est sauvé avec la victoire grâce à des buts marqués en surtemps, les deux seuls inscrits à forces égales depuis le début de la série. «Il y a deux manières de voir ça. Tu peux t’apitoyer sur ton sort ou changer quelques petits détails qui vont peut-être faire la différence au bout de la ligne. On va choisir la deuxième option» a lancé le pilote de la formation saguenéenne, Yanick Jean.

«J’ai trouvé qu’on a fait preuve de résilience. Nos jeunes joueurs ont été bons. Par contre, ça m’agace que ce soit 16 à 10 au niveau des désavantages numériques depuis le début de la série. J’en ai parlé aux autorités de la ligue et à mes joueurs», a poursuivi l’entraîneur-chef des Bleus, qui s’attend à ce que son équipe se retrouve moins souvent au cachot.

Lors du premier match de la série, une pénalité majeure du défenseur Gabriel Villeneuve a fait extrêmement mal aux Sags qui ont vu leur adversaire faire scintiller la lumière rouge à trois reprises lors du même jeu de puissance. Toutefois, la bande à Yanick Jean a réussi à forcer la prolongation par l’entremise de Théo Rochette qui a marqué son deuxième but du match avec trois secondes au cadran.

Le lendemain, Rochette s’est de nouveau démarqué en marquant deux autres buts dans un marathon interminable qui a tourné en la faveur des Rimouskois. Pourtant, les Sags étaient à un cheveu de créer l’égalité 1-1 dans la série, eux qui menaient 3-2 vers la fin du duel, mais Cédric Paré en a décidé autrement en prolongeant la rencontre, qui a duré 129 minutes 45 secondes, la troisième plus longue de toute l’histoire de la LHJMQ.

«On est en mode récupération depuis la fin du deuxième match face à l’Océanic. Maintenant, on a apporté des petits ajustements à l’entraînement. Il suffit de recommencer à zéro mardi», a laissé tomber Yanick Jean.

Shank sent le caoutchouc

S’il y a quelqu’un qui devait sentir le caoutchouc après les deux rencontres face à l’Océanic, c’est bien le gardien de but Alexis Shank qui a fait face à 128 lancers au total. «On n’est pas surpris. Il nous a habitués à ce genre de performance tout au long de la saison. J’ai considéré ça comme une autre journée au bureau pour lui», a affirmé coach Jean qui lui fera de nouveau confiance mardi soir.

La frénésie des séries se fait de plus en plus sentir à Chicoutimi. À preuve, certains partisans se promènent en ville avec un drapeau des Saguenéens accroché à leur auto. «On espère avoir une très bonne foule qui sera intense et derrière nos joueurs, car ils le méritent amplement», a mentionné le directeur des opérations des Saguenéens, Serge Proulx qui a spécifié que de très bons billets étaient encore disponibles.

Themes
ICO