This article was added by the user Anna. TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Si la tendance se maintient... Adieu les séries!

Les statistiques sont de petites bêtes bien trompeuses... et entêtées. Ce sont ces statistiques qui ont permis à Bernard Derome de rendre célèbre la phrase fétiche : «Si la tendance se maintient... on prévoit...» 

Pourtant, il était tôt dans la soirée et il restait des millions de bulletins de vote à être dépouillés. Mais... il y avait la tendance...

La tendance est claire pour le Canadien. Trois défaites en trois matchs. Trois buts en trois parties. Zéro point. Va falloir que la Flanelle en gagne quatre collées pour se retrouver avec une moyenne permettant de faire partie du peloton d’équipes admises en séries.

Trois défaites, c’est arrivé la dernière fois en 2000-2001. Le Canadien avait raté piteusement les séries.

Dans une saison non-covidienne, onze des treize dernières équipes qui ont perdu leurs trois premiers matchs d’une saison ont raté les séries.

Fait que si la tendance se maintient...

Les réjouissances

Mais ce fut une belle soirée quand même. Oncle Geoff était pétant d’enthousiasme, Michel Lacroix faisait vingt ans de moins que son âge tellement il était pompé en présentant les joueurs et les deux Glorieux aux prises avec des problèmes de maladie mentale chez le Canadien sont ceux qui ont reçu les plus belles et plus chaleureuses ovations. L’absent Carey Price et le présent Jonathan Drouin.

Ça veut dire que les Québécois évoluent et sont de plus en plus compréhensifs et généreux. En plus, Drouin a marqué le seul but du Canadien et c’était un beau but.

Tant qu’à se trouver au cœur de belles histoires, c’est le jeune Alexis Lafrenière, à son premier match à Montréal avec les Rangers, qui a marqué le but vainqueur. À part les chauvins burinés, on se réjouit des succès du grand gars de Saint-Eustache qui a fait l’orgueil de Rimouski. En plus, il porte le numéro 13.

Il en reste quand même 79...

Même si les statistiques sont inquiétantes, il est tôt pour paniquer. Restent toujours bien 79 parties à disputer. Mais si Jake Allen fait le travail et remplace adéquatement Carey Price, ce qu’on voit du Canadien rappelle que cette équipe a participé aux séries de la Coupe Stanley ces deux dernières saisons à cause de la Covid.

Et on réalise que la Ligue nationale a décidé de mettre fin au concours de hache qu’offraient en séries Shea Weber, Chariot et compagnie. D’ailleurs, le Canadien a été pénalisé quatre fois en deuxième période et c’était pour des infractions commises avec le bâton à chaque fois. Dominique Ducharme a eu la classe et l’intelligence de le souligner.

Mais quand même, Jonathan Drouin, Nick Suzuki, Tyler Toffoli, Josh Anderson, Cole Caufield, Christian Dvorak, Jeff Petry... bientôt Mike Hoffman, on parle de joueurs et d’hommes capables de retourner une situation difficile. Surtout que Brandan Gallagher va finir par prendre sa vraie place dans le vestiaire.

Faut maintenant juste en gagner trois de suite pour se ramener à .500 et respirer un peu mieux. San Jose, la Caroline et Detroit arrivent en ville la semaine prochaine. C’est jouable.