Canada

Solide rattrapage de l’emploi au Québec à la sortie de la crise de la COVID-19

Le déconfinement progressif au Québec a permis de récupérer jusqu’à présent 58 % des 820 500 emplois perdus en mars et avril derniers à cause de la paralysie de plusieurs secteurs de l’économie en vue de combattre la COVID-19.

Le Québec a ainsi « recréé » 478 400 emplois depuis avril. C’est de toute évidence encourageant de voir à quelle vitesse on récupère les emplois envolés à cause de la guerre à la COVID-19.

Toutefois, il n’en demeure pas moins que le rattrapage est loin d’être terminé. Quand on fait le décompte, il reste quand même 342 100 emplois à rétablir avant de retrouver le niveau record de l’emploi de février dernier.

MIEUX QU’AILLEURS

Cela dit, la récupération des emplois perdus au Québec à cause du coronavirus se fait à un rythme nettement plus rapide que dans l’ensemble du Canada. Selon les données de l’emploi du mois de juin que vient de publier Statistique Canada, le pays a récupéré jusqu’à présent 41 % des 3 millions d’emplois perdus en mars et avril derniers.

Par rapport au niveau de l’emploi atteint en février dernier, le pays affiche encore un déficit de 1,72 million d’emplois.

En Ontario, la récupération des emplois perdus en mars et avril se fait à un rythme deux fois moins rapide qu’au Québec.

La province ontarienne a récupéré jusqu’à présent à peine 28,7 % des 1,1 million d’emplois perdus. Elle accuse encore une baisse de 728 600 emplois par rapport à son niveau de février.

Dans le cadre de la guerre à la COVID-19, le secteur de la santé et des services sociaux a réussi à récupérer toutes les pertes d’emploi subies en mars et avril... et à ajouter 1300 emplois.

En cette crise sanitaire, il était prioritaire que le gouvernement de François Legault pourvoie au plus sacrant les postes désertés notamment dans les CHSLD et les résidences pour aînés, là où la COVID-19 a tué des milliers de personnes âgées.

PLUS DIFFICILE POUR CERTAINS

Parmi les secteurs de l’économie québécoise qui affichent les plus forts taux de récupération des emplois envolés en mars et avril passés, on retrouve les services aux entreprises (100 %), les services d’enseignement (81,2 %), le commerce (79,2 %), la construction (75 %), la fabrication (69 %), les finances et assurances (61 %).

Sans surprise, le secteur de l’hébergement et de la restauration continue pour sa part de tirer de la patte. Il n’a récupéré que 23 % des 133 400 emplois disparus lors des deux premiers mois de la crise sanitaire au Québec. Il reste ainsi à rétablir 102 300 emplois dans ce secteur pour revenir au niveau d’emploi de février dernier.

Les autres secteurs d’activités qui continuent d’en arracher en affichant un faible taux de récupération des emplois perdus sont : information/culture (24,6 %), services professionnels et techniques (25 %), transport et entreposage (34,6 %), secteur primaire (agriculture, ressources naturelles : 22,3 %).

Autre constat important à noter : à la fin juin, le nombre de chômeurs au Québec s’élevait à 485 300.

La bonne nouvelle ? C’est 244 100 de moins qu’en avril dernier.

La mauvaise nouvelle ? C’est 280 600 de plus qu’en février dernier.

Comme on peut voir, la « job » est loin d’être terminée.

Le marché québécois depuis février 2020    

SECTEURSPERTESRÉCUPÉRATIONSOLDE
 Mars/avrilMai/juinÀ combler
Fabrication115 00079 40035 600
Construction110 10082 60027 500
Secteur primaire13 000290010 100
Services publics16005001100
Commerce131 900104 50027 400
Transport/entreposage43 40015 00028 400
Finances/assurances19 20011 7007500
Services professionnels/tech 24 000600018 000
Services aux entreprises23 50025 300+ 2000
Services d'enseignement54 90044 60010 300
Santé/services sociaux51 00052 300+ 1300
Information/culture/loisirs44 70011 00033 700
Hébergement/restauration133 40031 100102 300
Administrations publiques6200010 300
Autres services48 60015 50033 100

Football news:

Mbappe got into PSG's yawn for the match with Atalanta in the Champions League
Guardiola again played against Madrid without strikers. Zidane did not find an answer
Gattuso on the match with Barca: Napoli will climb Everest
Lampard about the game with Bayern Munich: the History of the games, when everything changed. Chelsea needs to be trusted
Zinedine Zidane: I am the coach of Real Madrid until something extraordinary happens
Varan on relegation from the Champions League: This is my defeat. It is a shame for the partners
Guardiola on the conversation with Zidane: He congratulated me on La Liga and asked about my family. I hope one day we can have dinner and talk about everything