Canada

Sophie Grégoire Trudeau et la pensée positive

Navigation
close

Coup d'oeil sur cet article

La semaine dernière, je vous parlais des perles de sagesse de Jane Fonda à C2 Montréal, un événement financé à hauteur de 2,2 millions $ par nos gouvernements.

Mais les réflexions philosophiques de la comédienne et militante américaine sont de la petite bière à côté des pensées originales et innovatrices de Sophie Grégoire Trudeau qui participait à l’événement cette semaine, à titre de « Militante pour l’égalité des genres et pour l’éducation pour la santé mentale ».

LES BONHEURS DE SOPHIE

Pour que tout le monde puisse profiter de ces paroles inspirantes, voici les moments clés de son allocution.

  1. « C’est en se montrant vulnérable et vrai qu’on s’unit avec authenticité aux autres et qu’on développe un réseau qui nous permet de trouver des moyens pour avancer et pour évoluer. »
  2. « Le pouvoir des pensées positives mène à l’action positive. On devient ce à quoi on s’intéresse. Ce qu’on consomme, on le devient. On devient ce qu’on pense. Et la façon dont on pense affecte nos émotions. »  
  3. « Chacun de nous a le pouvoir de déterminer ses émotions et donc ses actions en se parlant à soi-même de façon positive et consciente. Pensez à toutes les choses que vous vous dites à vous-mêmes parfois et que vous seriez mieux de ne pas dire. Comment vous traitez-vous et comment vous parlez-vous quand personne ne regarde ? »
  4. « Le langage, la conversation intérieure que l’on entretient avec nous-mêmes détermine la perception que l’on a de notre propre réalité et de notre vie en général. Et pour développer davantage notre résilience et notre créativité, notre cerveau a besoin qu’on le nourrisse de pensées positives, et ce, dès un jeune âge. »
  5. « On a besoin de pensées remplies de compassion, de positivisme, d’ouverture pour agir en fonction de ces valeurs-là. Et le monde en ce moment en a besoin plus que jamais. »
  6. « On a beau chercher des réponses à l’extérieur de nous-mêmes pour faire face, la réponse réside en nous. Il faut être prêt à se voir sous notre vraie lumière pour redéfinir nos vies sous l’angle de la compassion, du courage et de la justice. »
  7. « Je dis souvent que personne ne doit être le centre du monde, mais que tout le monde a le droit d’avoir le monde en son centre. »

WORDS OF WISDOM

Saviez-vous qu’à C2 Montréal les grandes entrevues en anglais (celle avec Jane Fonda ou celle avec Gwyneth Paltrow qui a lieu aujourd’hui) ne sont pas offertes en traduction simultanée ? Les vidéos sur demande ne sont pas sous-titrées. 

Voici ce que m’a répondu Steven Ross, gestionnaire relations publiques de C2 Montréal : « Nos contenus n’étaient pas tous traduits en simultané ou sous-titrés. Ce n’est pas une solution que nous avons pu utiliser cette année, mais c’est un ajout que nous voulons implanter pour les futures activités en ligne ». Autrement dit, pour l’année prochaine.

C2 Montréal bénéficie pourtant de grosses subventions de trois paliers de gouvernement. On n’a pas pensé aux unilingues francophones ?

Au moins, on peut se consoler en se disant que Sophie Grégoire Trudeau (qui n’a reçu aucun cachet pour son intervention) a fait son allocution en bilingue.

Think positive !

Football news:

Real started with Alaves: stupid hand Nacho and wild pass Courtois-again defeat
20 shells of times of the Second world war found on the basis of the Roma
Zidane Ob 1:2 with Alaves: the Start of the match is the worst for Real Madrid in the season. We lack stability
A clear penalty! Oh, my God. Ramos and Carvajal on the fall of Hazard in the match with Alaves
Ex-referee Andujar Oliver: Marcelo was pulled by the hair, it was necessary to put an 11-meter shot. There was no penalty on Hazard
Favre Pro 1:2 with Cologne: They were sitting in defence and Borussia were in too much of a hurry. There were few chances
Real Madrid conceded after a mistake by Courtois on a pass. Forward Alaves scored in an empty net