logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Standard & Poor's abaisse la cote de crédit de SNC-Lavalin

Une nouvelle tuile s'est abattue, lundi, sur la firme d'ingénierie SNC-Lavalin, qui a vu sa cote de crédit être abaissée par l'agence de notation Standard & Poor's.

Désormais, la firme montréalaise devra composer avec une cote de crédit de BB+, en baisse par rapport à sa note de BBB-. Ses perspectives d'avenir sont aussi qualifiées de «négatives» dans l'analyse de S&P.

L'agence de notation a évoqué plusieurs facteurs pour justifier sa décision, incluant les pertes épongées par SNC-Lavalin dans d'importants projets d'infrastructures. «Nous prévoyons maintenant un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA) de 300 à 350 millions $ CAN en 2019, comparativement aux 900 millions $ CAN précédemment prévus», peut-on lire dans l'analyse.

Les analystes ont aussi émis des doutes vis-à-vis de la capacité de SNC-Lavalin à augmenter ses revenus et à faire face à plusieurs défis, incluant un ralentissement de l'économie mondiale et ses déboires judiciaires.

Rappelons que SNC-Lavalin est accusé d'avoir versé des pots-de-vin en Libye durant les années 2000 et qu'elle devra se défendre en cour. Une tentative du gouvernement Trudeau de demander à l'ex-procureure générale du Canada, Jody Wilson-Raybould, d'intervenir pour éviter un procès à l'entreprise s'est transformée en scandale national et a valu un blâme à au premier ministre de la part du commissaire à l'éthique la semaine dernière.

S&P a averti qu'elle pourrait à nouveau revoir à la baisse la cote de SNC-Lavalin d'ici 12 mois, si sa situation financière ne s'améliore pas.

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO