logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
Canada

Un recruteur déconseille d’échanger Jordie Benn et Charles Hudon

Un recruteur de la Ligue nationale de hockey (LNH) croit que le Canadien de Montréal doit garder le défenseur Jordie Benn et l’attaquant Charles Hudon, à l’approche de la date limite des transactions.

Parlant sous couvert d’anonymat au réseau Sportsnet, samedi, un recruteur présent sur la passerelle au match du Canadien contre les Flyers de Philadelphie a laissé entendre que des arrières établis sont déjà dans les vitrines à un mois de la date butoir.

Si le Tricolore se résignait à échanger Benn, le directeur général Marc Bergevin n’obtiendra évidemment pas la lune, même que les offres seraient passablement inférieures à sa valeur réelle.

Jordie Benn (à gauche)

Photo d'archives, Martin Chevalier

Jordie Benn (à gauche)

«Ça pourrait changer à mesure que (le 25 février) approche, mais il y a tellement de vendeurs attrayants sur le marché que les futurs joueurs autonomes de deuxième plan comme Benn pourraient partir pour moins que ce qu’on a vu par le passé», a-t-il analysé.

Selon l’éclaireur, Bergevin pourrait obtenir un choix de troisième tour au mieux pour celui qui écoule la dernière année d'un pacte de trois ans.

«Si tu obtiens un choix de deux en retour, tu fais sa valise pour lui et tu le transfères ailleurs. Mais ça pourrait s’annoncer difficile cette année.»

Âgé de 31 ans, Benn répond bien aux attentes fondées en lui, cette saison, avec 11 points en 49 matchs et un différentiel respectable de +11. Sans tout casser, ses quatre buts marqués égalent son sommet personnel de l’an passé.

«Je ne sais pas pourquoi (Montréal) l’échangerait pour moins. Moi je ne le ferais pas. Regardez où l’équipe est positionnée au classement. Benn joue 18 minutes par match, il est utilisé en infériorité et il peut être employé sur toutes les paires.

«S’il part, ils auront qui? Noah Juulsen est blessé et personne ne sait quand il reviendra. Vous voulez que Karl Alzner ait le même temps de glace que lui? David Schlemko? Xavier Ouellet?»

Patience avec Hudon

Charles Hudon (à droite)

Photo d"archives, Pierre-Paul Poulin

Charles Hudon (à droite)

Quant à Hudon, qui ronge son frein en raison d’une utilisation minime et sporadique, sa valeur est aussi à la baisse.

Échanger l’Almatois de 24 ans – en retour d’un choix de sixième ou de septième tour, par exemple – ne serait pas bénéfique pour le club. Surtout si un joueur régulier subissait une blessure avant les éliminatoires. Cet argument s’applique aussi à Benn, d’ailleurs.

«Je serais très surpris s’ils parvenaient à obtenir un choix de quatrième ou même de cinquième tour pour ses services en ce moment», a prévenu le même recruteur.

Mais il reste qu’Hudon doit jouer à ce stade-ci de sa carrière. Depuis le 27 novembre, il n’a participé qu’à quatre rencontres, incluant celle de samedi. Les retours de Paul Byron (suspension) et d’Andrew Shaw (blessé au cou) ne feront rien pour aider sa cause.

En 25 matchs, l’ancien des Saguenéens de Chicoutimi a totalisé trois buts et une aide avec un différentiel de -9.

Themes
ICO