Canada

Une popularité qui ne se dément pas

De plus en plus de Québécois (es) deviennent adeptes de la randonnée en quad, une popularité qui ne diminue pas au fil des ans.

« Depuis deux ans, on assiste à une tendance bien différente dans l’achat des véhicules », explique Robert Gingras, directeur des ventes terrestres chez Adrénaline Sports, dépositaire de la marque Can-Am.

« La popularité des véhicules à deux places, principalement avec le moteur 850 cc, est remarquable. On parle ici d’une proportion de 80 % des véhicules à deux places. Les gens veulent faire des randonnées pour des vacances, en parcourant le réseau de sentiers imposant que nous avons au Québec. Pour les côte-à-côte, les modèles avec une cylindrée de 1000 cc sont nettement les plus populaires. »

« Nous voyons naître un nouveau segment de marché avec les véhicules super sport. Le X3 de Can-Am, équipé du moteur 900 Turbo, est devenu très populaire. Les gens font des achats en groupe. On voit arriver en magasin deux, trois ou quatre amis qui se procurent ce type de véhicule. Auparavant, nous n’en vendions presque pas, mais là, nous devons en avoir en inventaire. Un autre segment qui demeure très populaire, c’est le Defender 1000 cc. Le modèle Limited, avec sa nouvelle conception de cabine mieux isolée, air conditionné et chauffage, est devenu la grande vedette, dit M. Gingras.

Avant la COVID-19, on en manquait. Nous en avons reçu depuis, mais nous n’arrivons pas à les garder. »

APPROVISIONNEMENT DIFFICILE

Il n’y a pas si longtemps, les concessionnaires craignaient de connaître un problème d’approvisionnement.

« Nous sommes en rupture de stock pour les motos marines. Pour les VTT, je n’ai aucun véhicule de disponible ou presque. Nous sommes même obligés de refuser des ventes de VTT. Tout ce qui est hors route, c’est très pauvre comme inventaire. »

« C’est du jamais-vu, ajoute Robert Gingras. Nous avons livré 130 unités la semaine dernière. Tous nos services opèrent à plein régime. Nous livrons entre 400 et 500 unités par mois. Il faut espérer maintenant que nous allons pouvoir rattraper les retards des commandes que nous avions placées. L’usine de BRP tourne à plein régime. »

Habituellement, M. Gingras travaille avec un inventaire de 60 véhicules. Présentement il est à zéro.

MÊME SCÉNARIO

Chez les gens de Pro Performance, à Boischatel, le scénario est le même.

« Très honnêtement, je suis dans le domaine depuis 12 ans et je n’ai jamais vu une situation semblable », avance René Cyr.

« Durant les quatre premières semaines du déconfinement, c’était la folie furieuse. Depuis deux semaines, la fréquentation a diminué légèrement, mais elle est encore à un niveau qui n’a rien à voir avec ce qui se passe habituellement. Que se soit VTT, bateau, pontons, c’est la grosse folie. »

Une nouvelle tendance, selon lui, c’est que les gens veulent pratiquer le quad en famille.

« Nous sommes en mesure de répondre aux attentes des gens qui veulent faire du quad en famille. Les acheteurs vont se procurer deux véhicules pour adultes, des VTT avec des moteurs de 350 cc ou 570 cc, qui sont à prix abordables, dans les marques Polaris, Suzuki et Yamaha. Ils font ce choix au lieu d’acheter une seule grosse machine. Ils achètent ensuite des modèles conçus pour les plus jeunes. Nous recevons de nombreux appels pour ce type de véhicules de partout au Québec. J’en ai deux qui vont arriver bientôt, qui sont déjà vendus. Nous n’avions jamais vu une telle demande auparavant. »

Du côté de l’approvisionnement, encore là, c’est du pareil au même.

« Nous allons arriver à un point où nous allons manquer de véhicules. Certains manufacturiers nous ont avisés que nous n’aurions plus de modèles 2020. Les usines ont été fermées durant plusieurs semaines, ce qui explique la situation que nous vivons. »

Ce n’est pas mieux pour les pièces et accessoires.

« Encore là, la production a été suspendue, ce qui complique drôlement la vie pour fournir aux amateurs ce qu’ils désirent en termes d’équipements. Par exemple, le coffre arrière que l’on rajoute sur les quads pour le deuxième passager, nous venons à peine de les recevoir. »

« Les gens ont bien compris qu’ils devaient s’organiser pour passer leurs vacances au Québec. Ils agissent donc en conséquence en se procurant des produits qui vont leur permettre de pratiquer une activité intéressante en famille, estime René Cyr. À savoir si cela va se poursuivre à long terme, une fois que la vie sera revenue à la normale avec l’ouverture des frontières, personne ne peut le prédire avec certitude. Il faut espérer que les gens auront pris goût à ces nouvelles activités qui peuvent se pratiquer facilement sur l’immense terrain de jeux qu’est le Québec. »

Football news:

Maurizio Sarri: One day, Higuain needs to be pampered, the other-nailed to the wall
Captain Huesca's armbands-a textbook on the history and geography of Spain
Barcelona denied organizing attacks on its players in social networks
Rangnick will combine work of the head coach and technical Director in Milan
Veron-Messi: If you want to come to Estudiantes, the ten is yours!
World champion-1970 Tostao: Only a hybrid of Ronaldo and Messi can be compared to Pele
Diego Simeone: real get more penalties because of VAR, because they attack more