Canada

Vive l’argent sale!

Ainsi, comme l’a dévoilé notre Bureau d’enquête, non seulement Loto-Québec ouvre-t-elle grande la porte aux mafiosi qui veulent utiliser les casinos de la province pour blanchir leur argent, mais elle leur déroule le tapis rouge !

« Un beau repas gastronomique, monsieur le gangster ? Une petite nuit à l’hôtel pour vous reposer ? Ça doit tellement être fatigant, casser des jambes et exploiter de jeunes filles ! 

Dormez bien, comme ça, demain, vous serez en forme pour revenir dépenser votre argent au casino ! »

LE ROI LION

Cela dit, quand on y pense, ce n’est pas surprenant.

Vous voulez des programmes sociaux chromés, mais ne voulez pas payer plus d’impôt ?

Eh bien, l’État n’a pas le choix. 

Il doit aller chercher l’argent là où il est. C’est-à-dire dans les poches des bandits. 

Faut ce qu’il faut pour remplir les coffres de l’État et entretenir l’armée de fonctionnaires qui y travaillent !

Au moins, on peut se dire qu’en blanchissant leur argent dans les casinos de Loto-Québec, les mafiosi contribuent à faire rouler la machine. 

La mafia blanchit son argent au casino. Une partie de cet argent va dans les coffres de l’État. L’État utilise cet argent pour payer des policiers. Les policiers courent après la mafia. La mafia, qui veut paraître respectable, blanchit son argent dans les casinos. 

C’est la grande chaîne de la vie.

Hakuna Matata. 

5 % POUR UNE P’TITE VITE

Vous ne le savez peut-être pas, mais au Québec (et un peu partout ailleurs), les bandits doivent payer de la TPS et de la TVQ sur les revenus qu’ils tirent de leurs activités illégales !

La Cour Supérieure l’a écrit noir sur blanc il y a cinq ans.

En mars 2006, le propriétaire d’une agence d’escortes (Hot Boys) a été condamné à la prison pour exploitation sexuelle. 

Tout de suite, Revenu Québec lui a sauté dessus en disant qu’il devait payer la TPS et la TVQ qu’il n’avait pas payées de 1995 à 2005. 

Le pimp a refusé de payer en disant : « Hey, mes activités étaient illégales ! Vous ne pouvez pas taxer des activités que vous jugez illégales ! »

Ça s’est retrouvé en Cour Supérieure.

Et la Cour a tranché, en statuant (assoyez-vous, vous risquez de tomber en bas de votre chaise) que « les revenus d’activités criminelles comme le proxénétisme sont imposables et des taxes doivent aussi être perçues sur les services sexuels rendus ».

En d’autres mots, si vous faites venir une prostituée dans votre chambre de motel, celle-ci DOIT ajouter les taxes de vente fédérales et provinciales au coût de ses services sexuels, et ces taxes doivent être dûment déclarées aux agences fiscales !!!!

Oui, monsieur !

Idem pour les vendeurs de drogues !

« SHOW ME THE MONEY ! »

Je sais ce que vous pensez : mais si l’État empoche de l’argent qui provient de la prostitution ou du trafic de drogues, ne devient-il pas lui-même un pimp et un pusher ?

La réponse est non. 

Parce que c’est l’État. Et quand l’État empoche de l’argent provenant d’activités illégales, ça devient comme par magie légal ET moral !

Tu vends de la drogue ? Je m’en fous, donne-moi ma part !

Tu vends ton corps ? Je m’en fous, donne-moi ma part !

Pour l’État, l’argent n’a pas d’odeur.

Football news:

Barcelona's presidential election is scheduled to take place on March 7
Sir Alex Ferguson: Fortunately, I was retired when I watched Liverpool play in the last two years
Well, Wayne Rooney is now a coach. It's great that we saw his career - and now we can remember everything
Neymar: There is a lot of envy and hatred in social networks. The real Neymar is known by friends, family and colleagues
Neymar: Thank God for the charisma. I have a gift to be different from the rest
Wayne Rooney: It's time to lead the younger generation. I had a great career
Lineker on Rooney: One of our greatest players. England would have won Euro 2004 had he not been injured