logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

14 Juillet : la police s'inquiète de ventes anormales d'acide chlorhydrique

Ce dimanche 14 juillet, les autorités de l'Essonne sont en alerte. Selon Le Parisien, elles s'inquiètent d'une vente massive d'acide chlorhydrique dans plusieurs villes du département. En effet, au moins deux magasins de bricolage ont même vu leurs stocks épuisés en une journée.

Lire aussi VIDÉO. Le défilé du 14 Juillet sur les Champs-Élysées

Différentes enseignes de bricolage ont elles-mêmes signalé ces ventes massives aux autorités la veille du 14 juillet. Face à des demandes anormales formulées par certains clients, le magasin Weldom d'Étampes a par exemple refusé de réaliser certaines ventes. Le quotidien précise que le Castorama de Montgeron-Vigneux-sur-Seine et le Bricorama de Villabé ont également remarqué que la totalité de leur stock avait été vendue en une journée.

Inquiétude des pompiers

Dans le contexte de fête nationale, ces ventes inquiètent et l'utilisation qui pourrait être faite de ce produit questionne. « Mais, à la veille du 14 juillet, on craint que ce soit utilisé pour réaliser des pétards ou des cocktails Molotov, confirme une source policière. Ça peut être jeté sur nos collègues », redoute-t-elle auprès du Parisien. Un autre ajoute : « Les mêmes bombes qu'en 2018 fabriquées au quartier de La Forêt à Montgeron. »

Même sentiment chez les pompiers. « Sachant que ce produit a été vendu en de telles quantités, on n'engagera pas nos personnels, on évaluera le risque et, s'il n'y a pas de mise en péril pour des personnes, on laissera brûler. » Avant de poursuivre : « C'est un produit corrosif qui peut faire de gros dégâts, notamment sur la peau et les yeux. »

Aux célébrations de la fête nationale s'ajoute la demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations. En Essonne, et notamment à Grigny et en Corbeil-Essonnes, la sécurité est renforcée jusqu'à la fin de la compétition pour éviter les débordements.

Lire aussi  À Paris, la préfecture débordée après la victoire de l'Algérie

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO